La légèreté des fonds publics

Le conseil des commissaires a adopté à l'unanimité... (Archives La Presse)

Agrandir

Le conseil des commissaires a adopté à l'unanimité la résolution pour verser au budget global de la commission scolaire le surplus salarial de 8500 $ qui résulte des départs de quatre ex-collègues.

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) ÉDITORIAL / Pourquoi faut-il toujours qu'une grogne populaire s'exprime pour faire comprendre et rappeler à des élus qu'ils ne peuvent utiliser à la légère les fonds publics?

Les commissaires de la commission scolaire des Navigateurs ont beau avoir décidé mardi soir de remettre dans le budget de la commission les 8500 $ qu'ils avaient convenu se partager à la suite de la démission de quatre confrères, leur bourde témoigne néanmoins d'une insensibilité et d'une légèreté étonnantes et désolantes.

Les commissions scolaires ont été souvent sur la sellette ces dernières années. Certains les accusent d'être déconnectées des besoins des élèves et réclament leur abolition. Il n'était pas nécessaire de fournir des munitions supplémentaires à leurs détracteurs. 

Il est surprenant que les élus de la commission scolaire des Navigateurs n'aient pas réalisé qu'ils manipulaient de la matière explosive lorsqu'ils ont décidé de partager entre eux l'enveloppe budgétaire contenant le salaire des quatre commissaires démissionnaires. 

Ils gèrent des fonds publics. Ils sont dans un réseau qui a subi des compressions budgétaires ces dernières années, un réseau où les besoins, notamment ceux des élèves en difficulté, ne sont pas toujours comblés. 

Les commissaires, que ce soient ceux des Navigateurs ou ceux d'une autre commission scolaire, ne peuvent ignorer que la population est très critique et sensible aux questions touchant la rémunération provenant de fonds publics. C'est vrai pour les commissions scolaires, mais aussi pour les universités largement financées par le gouvernement et les mandarins de l'État. La population souhaite une gestion serrée, une gouvernance efficace. 

Les élus scolaires ne peuvent pas non plus ignorer qu'une partie de la population prône l'abolition des élections scolaires et des commissions scolaires. La Coalition avenir Québec  (CAQ) défend cette idée et le Parti libéral a flirté avec celle-ci pour finalement abandonner un projet de loi déposé en ce sens par le gouvernement Couillard.

Pourquoi porter flanc aux critiques pour 8 500 $ (530$ par personne), une enveloppe que les commissaires ne voulaient pas voir «tomber dans le budget général de la commission scolaire» et «noyée avec le reste»? 

Certes, on n'embauche pas un enseignant ni un professionnel avec une telle somme. On ne refait pas non plus le toit d'une école ni ne construit un gymnase. On ne réduit pas non plus le compte de taxes scolaire avec 8 500$. Mais, en ajoutant ce montant au budget global, on peut faire quelque chose pour les élèves et les écoles. Ce qui n'est pas le cas si les commissaires décident entre eux de rehausser leur salaire.  

Les citoyens auraient sûrement davantage confiance dans leurs élus si ceux-ci faisaient toujours preuve de jugement et de retenue dans l'utilisation des fonds publics.

Le président de la commission scolaire des Navigateurs affirme que le conseil des commissaires «a pris acte du message lancé», que «les doléances exprimées ont inspiré les décisions prises» à la dernière réunion. Mieux vaut tard que jamais.

L'histoire aux Navigateurs rappelle celle à la Fédération des commissions scolaires du Québec. L'organisation a décidé d'accorder une indemnité de départ (9 300$  par année de service) à sa présidente. Josée Bouchard quittera son poste en juin avec  55 800$.

Cette décision a suscité du mécontentement. Trois commissions scolaires ont quitté les rangs de la fédération. La leçon a cependant porté. Des candidats à la présidence de la fédération ont déjà annoncé qu'ils renonceront à cette indemnité s'ils obtiennent le poste.




À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer