Le poids d'une hausse de 0,50 $

ÉDITORIAL / Québec annonce une hausse de 0,50 $ du salaire minimum le 1er mai... (123RF)

Agrandir

123RF

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) ÉDITORIAL / Québec annonce une hausse de 0,50 $ du salaire minimum le 1er mai (0,25 $ pour les employés à pourboire) et promet du même souffle des «mesures d'atténuation» pour les employeurs. Jusqu'à quel point est-ce nécessaire? Un équilibre est là aussi recherché. Si l'État doit soutenir les entreprises, il doit aussi soutenir les salariés à faible revenu, de plus en plus nombreux à recourir aux banques alimentaires et qui peineront encore à joindre les deux bouts avec un salaire à 11,25 $ l'heure.

Évidemment, une hausse du salaire minimum n'a pas seulement un effet sur les quelque 350 600 personnes qui travaillent à ce taux. Le rehaussement devrait normalement se répercuter sur les autres salariés, dont plusieurs ont subi des gels ou reçu de très faibles augmentations ces dernières années.

Le signal envoyé par le gouvernement est donc positif pourvu qu'il s'accompagne d'autres initiatives pour favoriser la création d'emplois de qualité, pour augmenter la productivité et valoriser l'innovation. 

L'appétit d'augmentation salariale est grand, d'où les inquiétudes exprimées par les entreprises sur les répercussions de la bonification sur leurs coûts de main-d'oeuvre et leur marge de manoeuvre pour y faire face.

La croissance économique n'a pas toujours été au neutre au Québec et au Canada au cours des 20 dernières années. Et pourtant, un rapport publié en novembre par Marchés des capitaux CIBC relevait que la proportion de Canadiens dont le revenu annuel se situe sous le salaire moyen (25 $ l'heure) a grimpé depuis 20 ans, passant d'environ 58 % à 61 %. La qualité des emplois se dégrade.

Toujours selon CIBC, 53 % des 25 à 54 ans gagnent moins que le salaire moyen, et les travailleurs aux échelons inférieurs ont heureusement pu compter sur des politiques de salaire minimum.

L'Institut de recherche et d'informations socioéconomiques note pour sa part que si le salaire minimum avait été ajusté selon la croissance économique depuis 1979, la cible du 15 $ l'heure serait presque atteinte. 

La Coalition 5-10-15 rappelle de son côté que le salaire minimum a augmenté de 0,50 $ par année de 2008 à 2010 sans provoquer d'apocalypse. Les effets auraient été positifs sur l'emploi et sur les ventes.

Pourquoi des mesures d'atténuation sont-elles donc nécessaires?

«[...] l'augmentation s'avérera plus élevée que la marge de manoeuvre que certaines entreprises peuvent se permettre; sans mesures d'atténuation fiscale ou financière concrète, on occasionnera à ces dernières de sérieux défis de viabilité», soutient le Conseil du patronat du Québec. 

Le gouvernement Couillard a déjà amorcé une diminution des taxes sur la masse salariale dans ses budgets précédents. En décembre, il a réduit la cotisation des employeurs pour le financement de l'application de la Loi sur les normes du travail. Il a aussi allégé le fardeau des employeurs qui ont des régimes de retraite complémentaires dans leur entreprise, et le ministre des Finances n'écarte pas non plus d'autres mesures pour alléger une éventuelle hausse de cotisations au Régime de rentes du Québec.

Jusqu'à quel point et à qui le gouvernement doit-il donner un coup de pouce supplémentaire? Quelle forme doit prendre cette aide pour qu'elle se traduise en création d'emplois de qualité? Comment s'assurer que le soutien accordé aux entreprises rejaillira dans les coffres de l'État? Un gouvernement qui veut maintenir l'équilibre budgétaire, qui prétend vouloir protéger les plus vulnérables et lutter contre la pauvreté (ce qui ne se réalise pas uniquement en haussant le salaire minimum) ne peut sacrifier trop de revenus provenant des entreprises.




À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer