Congés parentaux: un régime fécond

Le Québec trop généreux, trop distinct, trop exigeant pour les employeurs? Sa... (Photothèque La Presse)

Agrandir

Photothèque La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le Québec trop généreux, trop distinct, trop exigeant pour les employeurs? Sa décision de créer son propre régime d'assurance parentale il y a 10 ans porte ses fruits. Qui voudrait aujourd'hui s'en priver et se contenter de l'assurance-emploi comme dans les autres provinces lors de l'arrivée d'un nouveau-né? Le succès du régime ne dispense toutefois pas de s'assurer qu'il vieillit bien, qu'il correspond toujours aux besoins des familles et qu'il soit équilibré.

Le Conseil de gestion de l'assurance parentale a fait appel à une dizaine de chercheurs pour dresser le bilan des 10 années d'existence du Régime québécois d'assurance parentale (RQAP) divulgué cette semaine.

Le Québec n'a pas à rougir de son caractère distinct en la matière. 

Les mères québécoises sont plus nombreuses que celles des autres provinces à pouvoir bénéficier de prestations de maternité. Les familles à faible revenu sont aussi plus nombreuses ici à accéder à des prestations de maternité, de paternité et parentales. 

Le régime québécois a aussi contribué à accroître la présence des pères auprès de leur jeune progéniture. Si 12 % des papas prennent un congé parental dans le reste du Canada, ils sont 83 % au Québec à se prévaloir de prestations de paternité ou parentales. Sous le régime de l'assurance-emploi, 28 % des pères québécois quittaient momentanément leur travail pour s'occuper de leur petite famille à la maison. 

Le RQAP a aussi un effet positif après le retour au travail des femmes. Les revenus de travail des mères profitant du modèle institué en 2006 sont supérieurs de 3 % à ceux des femmes couvertes par le régime d'assurance-emploi. 

Même si les congés de maternité, de paternité et parentaux constituent parfois des casse-tête dans les milieux de travail, même si employeur et employé doivent payer une cotisation supplémentaire, le rapport coût-bénéfice est positif. 

Ceux qui ne s'attardent qu'au taux de natalité diront sûrement qu'un gain de 0,3 % (environ 370 naissances de plus par année) est mince. Il faut élargir l'évaluation et se rappeler que l'objectif du RQAP n'était pas nataliste, mais bien de permettre une meilleure conciliation travail-famille.

L'existence du RQAP et la politique familiale adoptée par le Québec ont permis de changer plus rapidement les mentalités et les comportements. Le taux d'emploi des femmes québécoises est plus élevé qu'ailleurs au pays. Les pères assument un plus grand rôle auprès des tout-petits, même s'il y a encore place à l'amélioration. La conciliation travail et famille est facilitée.

Rester auprès de son enfant les premiers mois de sa vie n'est plus le luxe des bien nantis. Les parents qui touchent moins de 30 000 $ par année sont plus nombreux au Québec qu'ailleurs au Canada à toucher des prestations parentales. 

Dans sa grande opération de remise en question et de révision des programmes gouvernementaux, le gouvernement Couillard a jonglé avec l'idée de modifier à la baisse le RQAP. Il s'est heureusement ravisé. 

La Fédération canadienne de l'entreprise indépendante continue cependant de réclamer un examen du régime. Elle estime que le nombre de semaines de prestations pourrait être quelque peu réduit, que le préavis de trois semaines exigé des pères qui formulent une demande pourrait être plus élevé.

D'autres voudraient à l'inverse le bonifier. Le RQAP est peut-être le plus généreux au Canada, mais des pays offrent plus encore et exploitent d'autres voies. Au Royaume-Uni, au Portugal et en Australie notamment, les grands-parents sur le marché du travail peuvent aussi avoir accès à des congés parentaux.

Une révision du régime pourrait permettre au Québec d'innover et de se démarquer encore.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer