Pratiques policières et racisme

Plusieurs réclament au gouvernement Couillard d'instaurer une commission... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Plusieurs réclament au gouvernement Couillard d'instaurer une commission d'enquête indépendante sur les relations entre les Autochtones et les services policiers.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) ÉDITORIAL / Tant que le Québec tardera à procéder à un examen des pratiques policières à l'égard des Autochtones et à apporter les correctifs nécessaires, tensions, suspicions et sentiment d'injustice ne pourront que s'accroître à Val-d'Or et ailleurs dans la province. Il presse d'agir sans attendre le rapport d'une ou de deux commissions d'enquête dans deux ans ou plus. Un dialogue doit s'amorcer rapidement avec les Autochtones et on ne doit pas avoir peur d'aborder la question du «racisme systémique», ces termes que certains n'osent prononcer.

La forme que doit prendre l'exercice pose un problème. Plusieurs réclament au gouvernement Couillard d'instaurer une commission d'enquête indépendante sur les relations entre les Autochtones et les services policiers.

Québec réplique qu'il a adopté un décret qui donne à la commission nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées, lancée par Ottawa, les pleins pouvoirs afin qu'elle se penche sur les causes systémiques de violence et sur les relations entre les communautés et les services de police.

Le gouvernement propose plutôt une structure plus rapide, une table de travail, de concertation, une «opération réconciliation». Le ministre des Affaires autochtones, Geoffrey Kelley dit que le diagnostic est connu. Il veut de l'action et des services pour les femmes autochtones. De la formation pour les policiers et pour tous les professionnels qui oeuvrent auprès des Autochtones. Il souhaite des campagnes de sensibilisation.

N'est-ce pas cela en effet dont les femmes et les jeunes autochtones ont le plus besoin dans l'immédiat plutôt que d'une énième commission d'enquête qui remettra son rapport dans plusieurs mois, voire des années, et dont les recommandations mettront encore du temps à se concrétiser sur le terrain?

Ne vaut-il pas mieux investir dès maintenant dans des services directs aux femmes et aux communautés plutôt que de dépenser des millions de dollars pour une commission dont les résultats tangibles se feront attendre?

Les leaders des Premières Nations repoussent la proposition de Québec. Ils craignent qu'une table de concertation n'aille pas assez loin.

La conférence de presse tenue jeudi par les femmes autochtones de Val-d'Or a exposé toute la détresse et la misère d'une communauté. Tant les Autochtones que les ministres libéraux doivent trouver une formule qui permettra de se mettre au travail rapidement et d'améliorer la situation. Personne ne peut se défiler. Et personne n'a intérêt à laisser pourrir la situation.

Le gouvernement et les corps policiers auraient tort de croire que le peu d'accusations portées par le Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) les dispensent d'une réflexion et d'un plan d'action avec les Autochtones.

Le DPCP l'a d'ailleurs souligné : «[...], s'il existe des problèmes plus généraux et systémiques dans les relations entre les membres des corps de police et les membres des communautés autochtones, ce n'est pas le rôle du DPCP de les identifier et de les exposer».

Il précise aussi : «Le fait qu'aucune accusation criminelle ne soit portée dans certains dossiers ne signifie pas nécessairement que les événements allégués ne se sont pas produits.»

La voie criminelle n'est pas la seule qui peut redonner confiance aux Autochtones et les convaincre qu'ils sont des citoyens à part entière.

L'avocate Fannie Lafontaine, l'observatrice civile indépendante des enquêtes du Service de police de la Ville de Montréal sur les allégations visant les policiers de la Sûreté du Québec à Val-d'Or, a suggéré plusieurs pistes. Québec compte y puiser.

Les dénonciations n'ont pas été vaines. Il ne faut surtout pas cesser.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer