Aînés: le prix de leur sécurité

En janvier 2014, 32 personnes âgées ont perdu... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

En janvier 2014, 32 personnes âgées ont perdu la vie dans l'incendie de la Résidence du Havre à L'Isle-Verte.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) ÉDITORIAL / Il semble que ce ne sont pas toutes les personnes âgées qui méritent un milieu de vie sécuritaire. On pouvait espérer que le Québec tirerait une leçon de la tragédie de L'Isle-Verte, où 32 personnes âgées ont perdu la vie dans l'incendie de la Résidence du Havre, en janvier 2014. Le ministre Gaétan Barrette est tenté de baisser les standards qu'il était pourtant prêt à augmenter de façon significative l'an dernier, à la suite des recommandations du coroner Cyrille Delâge; si c'est le cas, les aînés moins nantis et des régions devront assumer une plus grande part de risque.

Le coroner Delâge, décédé en mars dernier, avait assez d'expérience pour savoir que la tentation serait grande de mettre de côté ses recommandations. Ce qu'il appréhendait est en train de se produire. 

Pour être sûr que son message serait compris, M. Delâge l'avait écrit en caractères gras : un système de gicleurs automatiques dans un immeuble ne règle pas tous les problèmes. «Il faut une combinaison de mesures protectrices pour avoir une chance de réussite : non seulement des gicleurs, mais aussi des détecteurs de fumée audibles et visibles, un système d'alarme adéquat et relié directement si possible au service d'urgence 9-1-1 et, surtout, nous y reviendrons plus loin, un personnel qualifié en nombre suffisant.»

Un autre passage vaut d'être rappelé : «Je ne crois pas qu'il soit utile d'avoir des mesures de prévention ou d'autoprotection différentes pour les bâtiments réservés à des personnes âgées autonomes ou non autonomes». Il relève qu'à L'Isle-Verte, des personnes décrites comme autonomes éprouvaient certaines difficultés à se déplacer. Il rappelle aussi qu'en cas d'incendie, les ascenseurs sont inutilisables.

Tant le ministre, le Regroupement québécois des résidences pour aînés que le Réseau québécois des organismes à but non lucratif d'habitation semblent aujourd'hui vouloir ignorer ces mises en garde.

Ils invoquent même une «bonne raison» pour le faire : si les exigences sont trop grandes, des résidences se retireront de la certification gouvernementale ou devront augmenter le coût des loyers. Des aînés seront incapables d'assumer cette hausse - 85 % des locataires des OSBL ont moins de 20 000 $ de revenus par an - et devront vivre dans des résidences non certifiées. Que des bénévoles ou même des locataires dits «autonomes» assument la surveillance, que les critères de certification soient abaissés apparaît donc pour eux comme un moindre mal, comme acceptable. 

Bénévoles et locataires surveillants seront formés, des gicleurs sont ou seront installés (Québec a donné un coup de pouce financier), il n'y a pas lieu de s'inquiéter? C'est prendre des risques. M. Delâge prévenait qu'aucune mesure prise individuellement ne constitue un gage de réussite.

C'est aussi se leurrer de croire que des personnes âgées «autonomes» de 80 ou 92 ans sont toutes alertes et rapides en cas d'incendie et d'évacuation. C'est aussi hasardeux de penser que des bénévoles seront toujours aux aguets la nuit, la fin de semaine, les jours fériés. «C'est la recette de la catastrophe», selon l'Association québécoise de défense des droits des retraités et préretraités.

C'est aussi une autre démonstration que le sort des personnes âgées ne figure pas en tête des priorités de notre société. Pourtant, le Québec est vieillissant. Il est plus que temps qu'on organise les services et qu'on déploie les ressources financières et humaines en conséquence. Plus de la moitié des places en résidences pour aînés au Canada se retrouvent au Québec. Est-ce parce que les personnes âgées n'obtiennent pas les soins et les services dont elles auraient besoin à domicile? Est-ce parce qu'elles s'y sentent davantage en sécurité? Veillons à ne pas créer d'illusions.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer