Accommodements religieux: prudence

La confrontation survenue samedi à Québec entre le... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

La confrontation survenue samedi à Québec entre le groupe Justiciers du peuple et des militants antifascistes

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) ÉDITORIAL / Un débat serein est souhaité par les libéraux et Québec solidaire sur le projet de loi sur la neutralité religieuse de l'État et l'encadrement des demandes d'accommodements religieux dont l'étude débute aujourd'hui. C'est en effet souhaitable. Est-ce trop demander au Parti québécois et à la Coalition avenir Québec d'éviter de sombrer dans une surenchère des exclusions, des interdits, et d'entretenir la peur pour gagner des votes aux prochaines élections?

Maintes fois, Québec s'est fait reprocher de laisser les organismes publics, les écoles, les hôpitaux et les ministères à eux-mêmes et sans guide devant une demande d'accommodement religieux de la part d'un employé ou d'un citoyen. Le dossier traîne même si les recommandations de la commission Bouchard Taylor sont connues depuis huit ans.

Procrastination, difficulté de fixer des balises dans le respect des chartes des droits et libertés ou refus d'abandonner un thème qui peut s'avérer rentable en campagne électorale? 

Le sujet est délicat et explosif et, malheureusement, des politiciens n'hésitent pas à l'exploiter à leurs fins. La confrontation survenue samedi à Québec entre le groupe Justiciers du peuple et des militants antifascistes devrait pourtant inciter les élus à la prudence. Le Québec n'a rien à gagner à provoquer des tensions et des divisions entre citoyens de religions et de croyances diverses. 

Au cours des prochaines semaines, il faudra surveiller où logera le nouveau chef du Parti québécois, Jean-François Lisée. Sa position est changeante lorsqu'il s'agit de laïcité et de signes religieux. 

Sous le gouvernement Marois, M. Lisée avait défendu la charte des valeurs. Après la défaite électorale, il affirmait qu'il aurait démissionné si la charte avait été adoptée. Lors de la récente course à la direction du PQ, M. Lisée s'est dit ouvert à l'interdiction de la burqa et du niqab dans l'espace public. Des AK-47 peuvent se cacher sous des burqas. Tout en se défendant de vouloir priver des personnes de travail dans le secteur public, il veut inciter les employés à ne pas porter de signes religieux. Une position à l'opposée de celle d'Alexandre Cloutier qui prônait l'ouverture. 

Aussitôt élu à la tête du PQ, M. Lisée a indiqué qu'il allait «rééquilibrer» sa position sur les questions identitaires. Or, une semaine plus tard, il affirmait qu'il ne fallait pas s'attendre à un virage à 180 degrés. «Maintenant, je suis le chef. C'est sur la base de mes positions qu'on va discuter. Mais ça ne sera pas éloigné de ce que j'ai dit.»

Agnès Maltais, qui avait critiqué Lisée durant la campagne à la chefferie, conserve toutefois son poste de critique en matière de laïcité. Bref, le chef du PQ semble vouloir jouer sur tous les tableaux et se garder la capacité d'ajuster son discours si une position des caquistes gagne en popularité.

Pourtant, avec un peu de bonne volonté, les élus de l'Assemblée nationale pourraient s'entendre sur le projet de loi 62 qui stipule que les services de l'État doivent être reçus et fournis à visage découvert et qui précise à quelles conditions peut être accordé un accommodement religieux.

Un projet qui n'interdit toutefois pas le port de signes religieux, pas même chez les policiers, les juges, les procureurs de la Couronne et les gardiens de prison. Les commissaires Bouchard et Taylor suggéraient de les prohiber chez les employés de l'État en autorité. 

Le gouvernement Couillard n'a pas retenu cette recommandation qui permettrait d'obtenir l'adhésion de plusieurs élus et citoyens. Il ne veut pas d'une «charte du linge» puisqu'il y a des chartes des droits et libertés. Certes, un agent pourrait contester la loi devant les tribunaux. Un risque préférable à laisser des opposants surfer sur la peur.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer