La paye des autres docteurs

Gaétan Barrette devrait mettre fin à la différence... (Photothèque Le Soleil, Caroline Grégoire)

Agrandir

Gaétan Barrette devrait mettre fin à la différence de traitement entre les doctorants en psychologie et les résidents en médecine.

Photothèque Le Soleil, Caroline Grégoire

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) ÉDITORIAL / Le ministre Gaétan Barrette a promis que son plan d'action en santé mentale placerait les soins en cette matière sur un même pied d'égalité que les autres types de soins. Dans cette logique, son gouvernement devrait mettre fin à la différence de traitement entre les doctorants en psychologie et les résidents en médecine.

Les premiers doivent travailler gratuitement 35 heures par semaine durant l'année de leur internat alors que les seconds touchent un salaire durant leur résidence. Une différence qui apparaît difficilement justifiable.

Certes, la ministre de l'Enseignement supérieur, Hélène David, elle-même psychologue de formation, manifeste la volonté de régler ce dossier. Dès son arrivée, elle a entendu, avec son collègue de la Santé et des Services sociaux, M. Barrette, les doléances de la Fédération interuniversitaire des doctorants en psychologie (FIDEP).

Elle a de plus confié récemment à l'ancien président de l'Ordre des psychologues, Luc Granger, le mandat d'examiner la question de la rémunération des doctorants. Le rapport et les recommandations sont attendus pour la mi-octobre.

Très bien. La ministre a montré par le passé, notamment lorsque des conservatoires étaient menacés, qu'elle pouvait bien faire atterrir des dossiers. Mais on aurait pu s'attendre, compte tenu des enjeux, à une action plus rapide de la part de Mme David et de M. Barrette.

Est-ce que les deux ministres réagiraient de façon aussi zen si les futurs médecins décidaient d'un boycottage et ne rendaient plus de services à la population dans les établissements de santé? Les futurs psychologues sont aussi dans les écoles, auprès des jeunes. Ils font valoir qu'ils ont une autonomie professionnelle qui leur permet d'accomplir 80 % du travail d'un psychologue.

Les 250 doctorants en psychologie ont annoncé il y a près d'un an qu'ils boycotteraient les internats en septembre 2016. Ils estiment que des milliers de personnes seront ainsi privées de soins en santé mentale, un domaine où les délais d'attente sont connus et des lacunes bien identifiées dans le secteur public. Il faut des semaines, voire parfois des mois pour obtenir un premier rendez-vous.

Le problème est dans l'air depuis dix ans, en fait, depuis que la formation des psychologues a été rehaussée et exige le doctorat. La question de la rémunération des doctorants a aussi été soulevée à la table de planification de la main-d'oeuvre en psychologie en 2011. La Fédération jouit aussi de plusieurs appuis, notamment de celui de l'Ordre des psychologues. La cause est documentée. Pourquoi reporter encore de quelques mois la prise de décision gouvernementale?

La FIDEP estime qu'il faudrait entre 6 et 10 millions $ pour rémunérer l'internat de 1600 heures de ses membres. Le ministère dit qu'il est trop tôt pour chiffrer la demande et que le dossier est complexe.

La Fédération ne réclame pas que les 700 heures de stages soient payées. Si c'était le cas, on pourrait comprendre la crainte de Québec de créer un précédent et de se retrouver avec d'autres demandes, notamment celles des futurs enseignants des niveaux primaire et secondaire et de professionnels de la santé.

Avec leurs six ans à l'université, les doctorants en psychologie veulent être traités comme les résidents en médecine, mais aussi comme leurs homologues des autres provinces.

Étant donné que Québec a consenti un important redressement salarial aux médecins pour combler l'écart qui existait avec leurs confrères canadiens, on voit mal comment il pourrait repousser la demande de parité des doctorants en psychologie. Si le gouvernement refuse, Mme David et M. Barrette devront avoir de solides arguments.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer