Blanc ou rouge?

Est-ce que les consommateurs seraient mieux servis si... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Est-ce que les consommateurs seraient mieux servis si Québec mettait fin au monopole de la SAQ?

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) ÉDITORIAL / Nul doute que la Société des alcools du Québec (SAQ) pourrait adopter des politiques d'achat et de vente qui permettraient aux consommateurs d'en avoir plus pour leur argent. La vérificatrice générale fait état dans son dernier rapport de pratiques qui font avaler de travers. Mais est-ce que les consommateurs seraient mieux servis si Québec mettait fin au monopole de la SAQ? Il serait temps que les libéraux affichent leur vraie couleur sur cette question.

Plus de deux ans après son élection, le gouvernement Couillard n'a toujours pas réussi à répondre à cette question pourtant récurrente au Québec. Il a en main le rapport Montmarquette-Godbout, qui lui suggérait de vendre une partie des actifs de la SAQ, et celui de la commission Robillard, qui lui recommandait l'abolition du monopole. Le gouvernement a exigé une cure minceur à la SAQ, mais il ne précise pas où il loge pour la suite des choses.

«Nous regardons le modèle d'affaires de la SAQ, nous regardons à injecter un peu plus de compétition dans les ventes au détail de la SAQ. Ça ne veut pas dire privatiser, mais ça n'exclut pas non plus», a affirmé jeudi le ministre Carlos Leitão.

Ce dernier dit d'ailleurs se retrouver dans une situation assez intéressante parce qu'il a d'un côté la Coalition avenir Québec qui réclame la privatisation et, de l'autre, le Parti québécois qui souhaite le maintien du monopole.

La situation peut être intéressante parce qu'elle permet aux libéraux de flirter avec la clientèle de ses opposants, mais on attend d'un gouvernement qu'il prenne ses décisions dans l'intérêt commun. En septembre, l'ancien président du Conseil du trésor Martin Coiteux disait que la décision devait être prise sur la base de l'intérêt «des citoyens consommateurs».

On peut se demander, comme le fait le chef caquiste François Legault, si en 2016, ça fait toujours partie de la mission du gouvernement du Québec de vendre de la «boisson»? C'est vrai que nous sommes loin du temps de la prohibition. Mais l'État peut-il se priver des précieux dividendes versés par la SAQ pour payer les services publics?

La vérificatrice note que les revenus provenant de la vente des boissons alcooliques ont augmenté de 64 % en 10 ans, passant de 995 millions $ en 2005-2006 à 1,6 milliard $ en 2014-2015. Dire que tout ça a été réalisé sur le dos des consommateurs semble un peu court. Prétendre que l'État pourrait aller chercher autant de revenus en ouvrant le marché est aussi risqué.

Dans une critique du rapport Robillard, Yvan Allaire, de l'Institut sur la gouvernance d'organisations privées et publiques, et Mihaela Firsirotu, professeure à l'École des sciences de la gestion de l'UQAM, notaient que le «système albertain, entièrement privatisé, a produit des revenus pour le gouvernement de 766 millions en 2015 comparativement à 405 millions au moment de sa privatisation, en 1993. En plus de 20 ans, les rentrées de fonds pour le gouvernement albertain n'ont même pas doublé».

Il y a un autre aspect à considérer. Les prix réclamés aux consommateurs, où qu'ils soient au Québec, et la diversité des produits offerts sur tout le territoire. Il n'est pas assuré que les consommateurs feraient tous de bonnes affaires avec une privatisation. Les prix payés en Alberta sont plus élevés, indiquait jeudi l'ancien ministre des Finances Nicolas Marceau.

Le libéral Carlos Leitão dit regarder «la meilleure façon d'optimiser le travail de la SAQ, dans le double objectif de fournir un bien aux consommateurs au meilleur prix possible, et, en même temps, de continuer de fournir au gouvernement, son actionnaire, son propriétaire, un dividende utile et intéressant». Pas besoin de privatiser pour atteindre ces cibles. Pourquoi ne pas le dire?

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer