Retour incertain du facteur

Rien ne garantit qu'un facteur recommencera sa tournée... (Archives La Presse)

Agrandir

Rien ne garantit qu'un facteur recommencera sa tournée dans votre quartier et que les activités de Postes Canada seront plus diversifiées.

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) ÉDITORIAL / Justin Trudeau avait promis en campagne électorale de revoir la décision de Postes Canada et du gouvernement Harper de mettre fin à la livraison du courrier à domicile. Il tient parole en partie. Un comité indépendant se penchera sur le dossier, mais rien ne garantit qu'un facteur recommencera sa tournée dans votre quartier et que les activités de Postes Canada seront plus diversifiées.

On a beau être en 2016, avoir un jeune premier ministre qui prétend faire les choses autrement, la même vieille manoeuvre est utilisée lorsqu'un engagement électoral se révèle difficile à concrétiser. On forme un comité, on consulte encore les usagers, on gagne du temps avant d'arriver 2 millions $ plus tard à une conclusion qui risque d'être semblable à celle du gouvernement précédent. Sur ce point, Justin Trudeau n'est pas différent des autres. 

«Le gouvernement s'engage à s'assurer que les Canadiens continuent de recevoir les services postaux dont ils ont besoin à des coûts raisonnables», a affirmé jeudi la ministre des Services publics et de l'Approvisionnement, Judy Foote, lors de la présentation du comité indépendant que présidera la Québécoise Françoise Bertrand.  

«Nous devons examiner toutes les options possibles. Nous devons nous assurer que Postes Canada demeure rentable. Nous devons entendre les Canadiens sur cette question. Les Canadiens vont nous dire ce qu'ils veulent», dit la ministre. Ce qu'ils veulent? Sûrement le maximum de services au prix minimum dans tous les coins ruraux et urbains du pays.

Un voeu qu'il faudra tenter d'arrimer avec la transformation que subissent les services postaux et l'objectif de rentabilité. Le statu quo est impossible. Postes Canada a annoncé en 2013 qu'elle mettait fin d'ici 2018 à la livraison à domicile, imposant ainsi à des milliers de citoyens de recueillir leur courrier dans des boîtes postales communautaires. Ce changement, recommandé par le Conference Board, visait à éviter des pertes d'un milliard de dollars en 2020. 

Le défi du comité et des parlementaires sera d'ici la fin de l'année de réévaluer les activités de Postes Canada, de s'assurer de sa rentabilité, mais sans provoquer la grogne dans les communautés et sans inciter le maire Denis Coderre  à ressortir un marteau-piqueur. 

Certes, Postes Canada aurait pu procéder de façon moins cavalière et collaborer davantage avec les villes et les municipalités. Le changement de gouvernement a forcé une approche plus conciliante. Une semaine après l'élection des libéraux, Postes Canada a suspendu l'installation des boîtes postales communautaires. 

Cette option n'était pas la seule formulée par le Conference Board. La livraison des lettres un jour sur deux, la réduction de la vitesse de livraison et des réductions salariales figuraient aussi parmi les pistes de solution. L'Institut C.D. Howe avait proposé pour sa part une privatisation partielle de Postes Canada.

Pour le Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes, le gouvernement a une «occasion historique de réinventer Postes Canada». Il souligne que le Canada compte plus de comptoirs postaux que de restaurants Tim Hortons et que Postes Canada a le plus important réseau de points de vente au pays. Mais pour faire quoi?

La demande pour des envois de lettres, de relevés ou de factures a chuté de 32 % depuis 10 ans. La livraison de colis est certes en hausse, mais Postes Canada fait face à la concurrence. Le syndicat propose d'exploiter le potentiel de Postes Canada, de reprendre notamment les activités bancaires abandonnées en 1968. Les services aux personnes âgées et l'installation de bornes de recharge électriques à tous les bureaux de poste sont aussi dans sa mire. Reste à voir si leur vision sera partagée par les citoyens, le comité indépendant et les parlementaires.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer