Féminisme et ligne de parti

ÉDITORIAL / La vice-première ministre et ministre à la Condition féminine, Lise... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) ÉDITORIAL / La vice-première ministre et ministre à la Condition féminine, Lise Thériault, n'a pas rassuré lundi le Collectif 8 mars, qui s'inquiète de l'avenir des services de garde au Québec. Voilà pourtant un dossier où Mme Thériault pourrait appliquer son modèle de féminisme axé sur l'autonomisation des femmes et l'implication des hommes.

Meilleure conciliation travail et famille, participation plus élevée des jeunes mères au marché du travail, autonomie financière des femmes accrue, partage plus grand des tâches domestiques entre les pères et les mères, amélioration des conditions de travail du personnel des services de garde. Le développement sur tout le territoire des centres de la petite enfance (CPE) à contribution réduite (5 $ par jour en 1997) a eu des effets positifs tant pour les femmes que pour l'ensemble de la société québécoise.

Des services de garde éducatifs et de qualité visent aussi à atténuer les écarts entre les enfants de milieux riches et ceux de milieux plus pauvres. En les implantant, Québec souhaitait que les jeunes arrivent mieux préparés à l'école, les services de garde pouvant détecter les besoins particuliers de certains et leur fournir les services professionnels requis. Un bon départ, une bonne éducation, ça aide les petites filles et les petits garçons à cheminer dans la vie et à atteindre les sommets qu'elles et qu'ils se fixent. Ça s'ajoute au «let's go» que peut lancer une vice-première ministre.

Le gouvernement libéral semble mal mesurer l'importance et les bienfaits de bons services de garde. Il a réduit le budget consacré à cette mission. Il a haussé les frais exigés à certains parents. Qui plus est, garderies privées subventionnées, garderies privées non subventionnées et centres de la petite enfance semblent avoir pour lui la même valeur.

Or, selon une enquête effectuée par l'Institut de la statistique du Québec sur la qualité des services de garde et publiée l'an dernier, les parents ont plus de chance de trouver des services de meilleure qualité dans les CPE. Selon l'Institut, 40 % des poupons et le tiers des bambins de moins de cinq ans ne reçoivent pas de services satisfaisants dans les garderies privées non subventionnées. Québec accorde pourtant 500 millions $ en crédits d'impôt aux parents qui utilisent ces garderies.

Même si des études concluent que les hauts niveaux de qualité se trouvent principalement dans les services de garde régis sans but lucratif, ce sont surtout aux garderies privées subventionnées ou non subventionnées que Québec a accordé des places supplémentaires depuis 2003. Les coûts sont moindres dans le privé? C'est notamment parce que les éducatrices sont moins formées, moins expérimentées et moins syndiquées que dans les CPE, où elles gagnent en moyenne 36 000  $ par année. 

Lundi, lors de sa rencontre avec le Collectif 8 mars, la ministre Thériault a gardé la ligne de parti, selon ses porte-parole, qui souhaitent que Québec renonce à une autre compression de 120 millions $ dans les services de garde. «Elle remet ça dans les mains du ministre de la Famille, Sébastien Proulx». Ce n'est pas étonnant, mais c'est fort décevant.

Si une ministre de la Condition féminine, vice-première ministre de surcroît, ne défend pas publiquement les services de garde éducatifs, qui va le faire? Sa voix doit être forte au conseil des ministres et s'ajouter à d'autres pour faire contrepoids à ceux qui ne visent que des économies à court terme, qui minimisent l'importance des services à la petite enfance, qui accordent peu de valeur au travail des éducatrices, qui ne se préoccupent pas que les heures de travail de celles-ci soient réduites et qui se soucient peu que des femmes doivent retourner à la maison si les services de garde deviennent trop onéreux ou moins fiables.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer