Et la prévention, docteur?

La ministre déléguée à la Réadaptation, à la... (Archives La Presse Canadienne, Jacques Boissinot)

Agrandir

La ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse, à la Santé publique et aux Saines habitudes de vie, Lucie Charlebois, assure qu'elle fera connaître prochainement la politique gouvernementale de prévention en santé.

Archives La Presse Canadienne, Jacques Boissinot

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) ÉDITORIAL / Vaste réorganisation administrative, loi pour favoriser l'accès aux services de médecine familiale et spécialisée, révision du mode de financement des hôpitaux. Le gouvernement Couillard est très actif dans le réseau de la santé, mais il a jusqu'à maintenant négligé un élément fort important qui permettrait de faire économiser des millions de dollars à l'État : la prévention.

La ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse, à la Santé publique et aux Saines habitudes de vie, Lucie Charlebois, assure qu'elle fera connaître prochainement la politique gouvernementale de prévention en santé. Ce ne sera pas trop tôt.

Mme Charlebois a certes contribué à limiter les dommages à la santé de la population en renforçant l'an dernier la loi contre le tabagisme. Le tabac est responsable de plusieurs maladies respiratoires ou cardiovasculaires qui peuvent être évitées. Mais il faut faire davantage. Le mode de vie sédentaire, la mauvaise alimentation, la pauvreté, le manque d'éducation, de piètres conditions de vie et un environnement malsain affectent aussi l'état de santé des citoyens. Il importe d'aller à la source des problèmes, de promouvoir la santé au lieu de porter toute son attention sur le curatif et d'y consacrer 98 % des ressources du ministère. Comme le dit l'Association pour la santé publique du Québec qui propose de bâtir la «santé durable», la santé va «bien au-delà des quatre murs d'un bloc opératoire».

Le gouvernement péquiste était prêt à lancer une politique en prévention avant le déclenchement des élections en 2014. Sept ministères et dix groupes de travail avaient élaboré un plan pour s'attaquer aux déterminants de la santé. L'équipe libérale a repris le travail. Le temps file, et le Québec reste à la traîne selon les données de l'Institut canadien d'information sur la santé.

Seulement 2 % du budget de la santé et des services sociaux est consacré à la prévention. En Ontario et en Colombie-Britannique, 5,5 et 5,6 %. Mettre plus d'argent en prévention aiderait pourtant à limiter la croissance des coûts en santé. Un dollar investi à cette fin permettrait, selon certaines études, d'économiser à terme entre 10 et 100 $.

Dans l'opération de redressement de ses finances, Québec a opté pour une vision à court terme et a réduit les budgets en santé publique. Il serait coûteux et désolant qu'il conserve la même approche. Le prochain budget de Carlos Leitão indiquera si la politique de la ministre Charlebois aura les moyens de ses ambitions.

À Ottawa, la ministre de la Santé a le mandat de promouvoir la santé publique. La conjugaison des efforts des différents ordres de gouvernement est nécessaire pour convaincre les adultes et les enfants d'adopter de saines habitudes de vie afin de prévenir d'éventuels problèmes de santé, pour inciter les professionnels de la santé à intégrer davantage le volet prévention dans leurs interventions, et pour éviter que l'industrie alimentaire ou celle du tabac ne viennent contrecarrer ces objectifs.

Récemment, le Dr Martin Juneau, de l'Institut de cardiologie de Montréal, soutenait dans La Presse que les dépenses privées et publiques en médicaments pourraient être réduites de 25 %, soit environ de 2 milliards $ par an, si la population adoptait de plus saines habitudes de vie. Rappelons que la moitié de la population de plus de 12 ans souffre d'au moins une maladie chronique.

Qu'infirmières, nutritionnistes, kinésiologues, urbanistes, éducateurs, entreprises et tous ceux de la société civile qui peuvent contribuer à améliorer la santé des Québécois viennent vite à la rescousse pour relever ce défi individuel et collectif.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer