La palette de verts de Couillard

La performance du gouvernement en environnement ne peut... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

La performance du gouvernement en environnement ne peut se mesurer au seul dossier d'Anticosti.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) ÉDITORIAL / Vert soutenu quand il s'agit de protéger l'île Anticosti de l'exploitation gazière et pétrolière. Vert délavé lorsqu'il s'agit du rôle du Bureau d'audiences publiques sur l'environnement, notamment dans le projet de l'oléoduc Énergie Est de TransCanada, et de la volonté de Québec de faire respecter ses lois plutôt que de céder le terrain à Ottawa. Les préoccupations environnementales de Philippe Couillard seraient plus crédibles si les positions de son gouvernement étaient plus cohérentes.

Avec la participation très engagée du premier ministre à la conférence de Paris sur les changements climatiques en décembre, avec sa défense passionnée d'Anticosti, avec sa promesse du dépôt prochain d'une politique énergétique qui sera «la plus ambitieuse de l'histoire du Québec» et qui va générer de la prospérité, on pourrait croire que le Québec effectue enfin un virage vers une économie plus verte, «décarbonisée». 

On pourrait le croire si le cheminement du gouvernement était moins erratique. Anticosti, projet de port pétrolier à Cacouna, cimenterie de Port-Daniel en Gaspésie, agrandissement du port de Québec, projet d'apatite du lac à Paul au Saguenay-Lac-Saint-Jean (et on pourrait ajouter des exemples), la rigueur de Québec est à géométrie variable. La méfiance serait également atténuée si le gouvernement Couillard ne traînait pas les accointances de l'industrie pétrolière et gazière avec le Parti libéral du Québec.

La démonstration reste à faire qu'Anticosti n'est pas d'un calcul politique pour permettre aux libéraux de se présenter aux élections de 2018 comme les seuls défenseurs des milieux naturels, puisque péquistes et caquistes étaient prêts à sacrifier l'île. Quant à leur gestion du dossier de l'oléoduc, les libéraux pourront mettre la faute sur Ottawa. 

Or, la performance du gouvernement en environnement ne peut se mesurer à un seul dossier. Il est plus facile de s'opposer aux hydrocarbures de l'île Anticosti, dont la non-rentabilité de l'exploitation semble assez évidente, que de s'opposer au projet interprovincial de TransCanada. M. Couillard semblait favorable en 2014, puisqu'il disait que le Québec devant participer à l'économie canadienne, d'autant plus qu'il reçoit beaucoup de la péréquation. Sa position a évolué, mais il faut plus. 

Les Québécois seraient rassurés si le gouvernement faisait observer sa Loi sur la qualité de l'environnement et ses règlements et soumettait TransCanada à une évaluation complète de son projet. Le ministre David Heurtel avait indiqué qu'il exigerait une étude d'impact. Il a abdiqué et accepte l'interprétation de l'entreprise qui estime ne pas être soumise à la réglementation québécoise. Certains pourraient bien tester cette interprétation et la décision de Québec devant les tribunaux. L'idée n'est pas de s'opposer à tous les projets touchant les hydrocarbures. Mais bien de veiller à ce que chaque projet soit analysé sous toutes ses facettes et qu'on calcule l'ensemble des coûts et des bénéfices. M. Couillard s'inquiète d'Anticosti. Des municipalités s'inquiètent pour leur eau.

Par ailleurs, la stratégie énergétique que déposera le gouvernement sera une occasion de démontrer sa volonté réelle de concilier développement durable et économie. «Une chose est de plus en plus claire : ce qui est bon pour l'environnement est bon pour l'économie», affirmait récemment le premier ministre.

Québec peut en effet innover, attirer des investissements, créer des emplois de qualité dans toutes les régions, et diminuer de plus son empreinte carbone, en réduisant sa dépendance aux hydrocarbures, en misant davantage sur les énergies renouvelables et en fixant des gains d'efficacité énergétique aux entreprises et aux ménages. Un virage davantage gage de retombées positives qu'un pipeline.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer