Le côté givré des libéraux

Les Québécois attendent toujours l'effet libéral sur l'économie... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Les Québécois attendent toujours l'effet libéral sur l'économie et doutent d'autant plus que le gouvernement Couillard réussira à créer 250000 emplois d'ici 2018 dans la conjoncture mondiale.

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) ÉDITORIAL / Cap sur les élections de 2018. Après des mois de rigueur budgétaire et de frictions, Philippe Couillard affiche maintenant son côté givré. Il renouvelle son équipe, la féminise et lui donne un petit coup de jeunesse, il annonce un «nouvel élan» vers la prospérité du Québec et promet de mieux soutenir l'éducation, la santé, le soutien aux familles, aux personnes vulnérables et même d'instaurer un revenu minimum garanti. Les Québécois peuvent-ils y croire ou doivent-ils s'attendre à d'autres déceptions et mauvaises surprises? Méfiance et scepticisme sont permis.

«Aujourd'hui, nous voyons la destination. Nous avons passé le cap qui donne accès à des eaux plus tranquilles. C'était un passage difficile et exigeant, mais nécessaire», a affirmé jeudi le premier ministre après l'assermentation de ses ministres. Partons, la mer est belle?

D'autres turbulences ne sont pas exclues, même si un gouvernement évite de mener des réformes contestées ou d'adopter des mesures impopulaires dans la seconde partie de son mandat. Même si des exercices difficiles ont été complétés (équilibre budgétaire, entente de principe avec le front commun syndical, pacte fiscal, restructuration du réseau de la santé), les défis de l'équipe libérale demeurent grands. 

M. Couillard a de plus indiqué que son gouvernement continuerait de gérer les finances publiques de façon rigoureuse, de «dépenser moins que ce que nous gagnons, année après année». Il fait miroiter néanmoins plus de soutien pour l'éducation, la santé, l'aide aux familles et aux personnes vulnérables. Mais sans une plus grande vigueur de l'économie qui amène plus d'argent dans les coffres de l'État, où son gouvernement prendra les fonds pour investir et ne pas retomber en déficit? Le Centre sur la productivité et la prospérité HEC Montréal notait cette semaine que «ce n'est pas tant l'importance des dépenses publiques qui met aujourd'hui en péril le filet social québécois, mais bien la faible prospérité de l'économie». 

Les Québécois attendent toujours l'effet libéral sur l'économie et doutent d'autant plus que le gouvernement réussira à créer 250 000 emplois d'ici 2018 dans la conjoncture mondiale. La pression sera forte sur la ministre de l'Économie, de la Science et de l'Innovation, Dominique Anglade, et sa consoeur Lise Thériault, responsable des PME, de l'Allègement réglementaire et du Développement économique régional. 

Signe positif et bienvenu, Québec semble enfin vouloir développer une économie du XXIe siècle, en misant sur l'innovation, notamment numérique, les technologies et une économie plus verte.

Pour mieux positionner le Québec, le gouvernement avait aussi promis une grande réforme de la fiscalité. La commission Godbout lui a suggéré de baisser les impôts, d'augmenter la TVQ et certains tarifs (tout en prévoyant un bouclier fiscal pour protéger les moins fortunés), afin d'augmenter de 0,6 % la croissance du PIB par la création de 20 000 emplois. Les libéraux n'ont pas encore avancé sur ce terrain. 

Si M. Couillard réitère que l'économie sera toujours sa priorité, il en détermine une autre : l'éducation. Celle-ci est la pierre angulaire qui nous permettra d'atteindre les plus hauts sommets, dit-il. Il faut toutefois plus qu'un changement de ministre pour qu'il en soit ainsi. HEC Montréal évalue que le Québec devrait injecter 1,5 milliard $ supplémentaires pour rejoindre la moyenne canadienne et faire de l'éducation une véritable priorité. À suivre dans le budget Leitão. 

Les eaux seront plus tranquilles? Des choix difficiles demeurent. En éducation et en santé, mais aussi dans les CPE, en environnement avec Énergie Est et lors de la révision du cadre de négociations dans les municipalités. Mais, à l'approche des élections, les libéraux vont suivre la direction du vent.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer