Quand la réussite fout le camp

ÉDITORIAL / Rien n'assure que la réforme de la gouvernance scolaire proposée... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) ÉDITORIAL / Rien n'assure que la réforme de la gouvernance scolaire proposée par le ministre François Blais en décembre améliorera la réussite des élèves québécois. Chose certaine, le projet de loi 86 provoque des tiraillements entre les différents acteurs du milieu scolaire affecté depuis des mois par des resserrements budgétaires et des débrayages. Même si tout le monde prétend agir dans l'intérêt des élèves et de leur réussite, tout donne l'impression qu'on s'en éloigne.

Une nouvelle année débute sous le signe de la continuité et de la morosité dans le réseau scolaire. Si une entente de principe a été conclue avant Noël entre Québec et la Centrale des syndicats du Québec (CSQ) qui représente bon nombre d'enseignants, un désaccord persiste entre le gouvernement et la Fédération autonome de l'enseignement (FAE) qui négocie pour les autres.

La rigueur budgétaire imposée par les libéraux suscite aussi encore de l'inquiétude et du mécontentement. Le réinvestissement de 80 millions $ annoncé par Québec en novembre est jugé insatisfaisant pour répondre aux besoins. Le mouvement «Je protège mon école publique» prendra part à une autre manifestation samedi. Quelque 100 000 personnes ont participé à des chaînes humaines en faveur de l'école publique au cours des derniers mois.

Comme si ce n'était pas assez, le projet de loi 86, déposé la dernière journée des travaux à l'Assemblée nationale, entraîne également tensions et méfiance dans le milieu. Samedi, deux nouvelles publiées dans Le Soleil et Le Devoir en témoignaient. Notre journaliste Patricia Cloutier rapportait que la Fédération des comités de parents peine dans certains milieux à joindre les parents car des élus des commissions scolaires refusent que de l'information soit acheminée aux parents ou que ceux-ci soient consultés. Certains refusent l'accès aux locaux des écoles.

Le Devoir faisait état pour sa part d'un conflit entre la commission scolaire de Montréal et son directeur général. La commission scolaire a déboursé des dizaines de milliers de dollars pour une enquête externe sur la gestion et l'administration des ressources de son directeur général. Les élus qui voudraient résilier le contrat de leur directeur général ne peuvent le faire car le ministre l'interdit dans son projet de loi. «Nous, on veut une stabilité administrative durant la période de transition, en ayant le dg qui reste dans les commissions scolaires», a expliqué au quotidien l'attachée de presse de M. Blais.

Aux tiraillements entre commissaires et parents, entre élus, directeurs généraux et ministère s'ajoute l'insatisfaction des enseignants. Certains estiment que la réforme les relègue au rôle d'exécutants puisque les parents auront un rôle accru en matière de pédagogie. La FAE déplore que le ministre mélange l'expertise des uns et des autres.

Dans quel but déjà tout ce brassage de structures et cette redistribution des rôles? «Plus de pouvoirs aux personnes les plus près des élèves pour favoriser la réussite scolaire», soutenait le ministre Blais lors de la présentation de son projet le 4 décembre. Québec fait en effet miroiter une décentralisation, mais dans la réalité, le ministre de l'Éducation renforce ses pouvoirs. Ce qui n'a rien de rassurant lorsqu'on regarde le bilan des libéraux depuis leur élection et le travail réalisé par les deux hommes que le premier ministre a nommés à ce poste, Yves Bolduc et François Blais.

Ne rêvons pas trop d'un éventuel remaniement ministériel. Québec aura beau changer pour une xième fois de ministre, tant que l'éducation ne sera pas véritablement une priorité pour le gouvernement, mais aussi pour l'ensemble de la société, le système scolaire fera du surplace, pire, les progrès réalisés seront menacés.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer