À quand un vaccin contre les abus?

ÉDITORIAL / Gaétan Barrette promet de faire le ménage pour que les médecins ne... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) ÉDITORIAL / Gaétan Barrette promet de faire le ménage pour que les médecins ne s'adonnent plus à des séances de vaccination certes payantes pour eux, mais qui ne requièrent pas leurs compétences. Le ministre de la Santé doit étendre l'exercice à d'autres types d'activités. Les malades n'en souffriront pas, ceux qui ont besoin de voir vraiment un médecin attendront moins longtemps et le budget consacré à la santé s'en portera probablement mieux.

Il n'est pas illégal que des médecins vaccinent des patients contre la grippe. Nous voilà cependant devant un bel exemple où le réseau de la santé passe à côté d'une optimisation des ressources humaines et financières.

Pourquoi la Régie de l'assurance maladie continuerait-elle de payer entre 20 et 100 $ à un médecin présent lors d'une séance de vaccination, alors qu'une infirmière, rémunérée entre 23 et 41 $ l'heure, peut faire le travail seule? Le médecin procède à un examen médical. Vraiment? Les sommes réclamées par certains médecins laissent croire que l'examen doit être assez expéditif.

Le Journal de Montréal révélait la semaine dernière qu'un médecin avait facturé 5000 $ pour une journée de travail où il avait supervisé le travail des infirmières. Ce cas, relevé sur la Rive-Sud de Montréal, serait loin d'être unique au Québec. D'autres médecins ont trouvé dans la vaccination le soir et la fin de semaine un moyen pour faire de l'argent rapidement et sans trop d'efforts. D'où l'indignation que suscite, avec raison, la pratique. Une pratique qui n'est d'ailleurs pas jugée souhaitable par la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec. 

Légale et non souhaitable. La présidente de l'Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ), interrogée par le Journal de Montréal, a ajouté un autre qualificatif : «immoral». Lucie Tremblay rappelle qu'un Québécois sur quatre n'a pas accès à un médecin. «L'idée, ce n'est pas de payer moins cher, mais de payer le juste coût pour ce dont on a vraiment besoin.» Voilà! Cette logique peut et doit s'appliquer pour d'autres actes. 

Lors d'une récente entrevue éditoriale au Soleil, Mme Tremblay soutenait que le problème d'accessibilité au système de santé n'était pas le manque de ressources, mais bien la façon dont les soins étaient organisés et donnés. La présidente de l'OIIQ citait des exemples où la collaboration interprofessionnelle, médecins et infirmières, permettait de répondre aux besoins des malades dans le respect du champ de pratique de chacun. 

«Si 80 % des problèmes peuvent être pris en charge par nos infirmières, il faut peut-être qu'on change nos proportions de 10 médecins pour deux infirmières dans les groupes de médecine familiale. C'est peut-être 10 infirmières pour deux médecins que ça prendrait», proposait Mme Tremblay. Celle-ci estime aussi que ses membres pourraient se charger des suivis dans les CHSLD, ce qui permettrait aux médecins de traiter des patients dont l'état nécessite leur expertise. 

La collaboration interprofessionnelle ne concernant pas uniquement les médecins et les infirmières, d'autres gains sont également possibles avec d'autres professionnels (pharmaciens, psychologues, nutritionnistes, etc.). Des études et l'expérience d'autres provinces démontrent l'efficacité de fonctionner ainsi. Pour que cela se concrétise enfin au Québec, une volonté ferme est cependant nécessaire de la part du ministère de la Santé et des Services sociaux. Il faut également que le type de rémunération de tous les acteurs le favorise.

Le Commissaire à la santé et au bien-être demande depuis 2009 de revoir le mode de rémunération des médecins, estimant qu'une mixité de modalités (à l'acte, capitation, salariat) facilite l'interdisciplinarité. Le diagnostic et les remèdes sont connus, qu'on passe au traitement.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer