Préjugés et tri de réfugiés

Une réfugiée et son fils, sur l'île de... (AP, Santi Palacios)

Agrandir

Une réfugiée et son fils, sur l'île de Lesbos, en Grâce

AP, Santi Palacios

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) ÉDITORIAL / Un accueil réussi à tous égards. On l'entend beaucoup ces temps-ci, cette phrase, de la part d'élus qui veulent s'assurer, au-delà des questions de sécurité, que les réfugiés obtiendront soutien, logement, services médicaux, scolarisation et cours de francisation et qu'ils s'intégreront à la société québécoise. Souhaitons que ces préoccupations ne soient pas que des préoccupations de façade et que le Québec ne retombera pas dans des débats sur les accommodements raisonnables, sur une charte des valeurs ou sur l'interdiction du port de signes religieux, des débats qui encouragent l'exclusion et créent deux catégories de citoyens.

Certains l'accuseront de partisanerie, mais le premier ministre Philippe Couillard a fait un rappel nécessaire mardi à l'Assemblée nationale en disant que l'accueil des réfugiés devra se prolonger dans sa suite normale qui est une pleine citoyenneté, une citoyenneté complète : «[...] une citoyenneté où le droit de vote est acquis dès le premier jour où la citoyenneté est acquise, une citoyenneté où l'accès à l'emploi ne dépend pas de ce qu'on a sur la tête ou autour du cou, mais de ce qu'on a dans la tête et dans le coeur, qui ne dépend surtout pas de la façon dont un jour on pourrait voter sur tel ou tel enjeu et qui n'aura certainement pas besoin d'un autre examen que celui de la vie, que les réfugiés de guerre ont déjà passé haut la main.»

Il ne suffit pas en effet de se demander si le Canada va trop vite dans l'accueil des réfugiés et si le Canada et le Québec ont les moyens et la logistique requis pour les recevoir d'ici le 1er janvier ou le 15 mars. Il faut également se demander quelle place nous leur ferons dans quelques semaines, mois et années dans la société québécoise, dans nos écoles, dans nos milieux de travail, dans nos communautés.

 Exclure les migrants, les marginaliser, les condamner à des ghettos, appliquer nos chartes des droits et libertés à géométrie variable, les associer à des terroristes en puissance, voire faire un tri comme le propose le maire Régis Labeaume n'aidera personne. 

Le maire de Québec s'illusionne et trompe ses concitoyens s'il pense qu'accueillir des orphelins syriens et des familles avec deux enfants fera moins peur à certains que d'ouvrir nos portes à «des gars de 20 ans frustrés». Les préjugés sont tenaces, les amalgames faciles. Le maire d'une ville devrait s'abstenir de les alimenter. Surtout quand sa ville n'en est pas à sa première expérience d'accueil.

Lorsqu'on veut être «utile», comme l'affirme M. Labeaume, on n'avive pas les craintes, on ne catalogue pas les réfugiés en excluant certains d'entre eux avant même qu'ils ne passent l'examen et les contrôles du Haut-Commissariat pour les réfugiés et d'Ottawa, on ne décide pas de Québec qui sont les gens les plus mal pris parmi les 3,8 millions de réfugiés entassés dans des camps en Turquie, au Liban ou en Jordanie. On ne fait pas abstraction non plus du fait que la menace terroriste peut venir de l'intérieur, de Canadiens qui se sont radicalisés. 

Lorsque les images d'horreur des attentats de Paris éclipsent la photo d'un petit naufragé syrien de trois ans, il faut éviter de se laisser guider par nos peurs, de retomber dans nos travers, de faire des calculs politiques. La crise humanitaire commande qu'on s'élève au-dessus de tout ça.

Concluons par les propos tenus mardi par le chef du PQ, Pierre Karl Péladeau. «Nous  avons le devoir d'offrir aux réfugiés un accueil réussi à tous égards, jusqu'à l'intégration à la société québécoise afin que les Québécois et les Québécoises puissent s'enrichir de leur diversité, tout comme nos nouveaux compatriotes auront l'occasion de le faire pour notre belle et grande culture ainsi que notre grande et belle histoire.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer