Un défi sans précédent

Comment se prémunir, mais aussi mettre fin, à... (AP, Christophe Ena)

Agrandir

Comment se prémunir, mais aussi mettre fin, à des actes aussi méprisables et odieux qu'aucune cause ne peut justifier?

AP, Christophe Ena

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

ÉDITORIAL / Devant l'effroi que soulèvent les attentats de Paris et la centaine de victimes innocentes de ce vendredi d'horreur dans la capitale française, le ministre espagnol des Affaires étrangères a exprimé hier le sentiment de plusieurs. «Tout cela confirme que nous faisons face à un défi sans précédent, un défi d'une énorme cruauté.»

Comment en effet se prémunir, mais aussi mettre fin, à des actes aussi méprisables et odieux qu'aucune cause ne peut justifier? Au moment où les Français laissaient tomber la pression de la semaine en assistant à un match amical France-Allemagne au Stade de France ou à un spectacle rock au Bataclan, en se promenant tout bonnement dans les rues ou en festoyant dans les bars ou les restaurants de Paris, des fous ont mis fin abruptement à la douceur du vendredi soir en semant la peur, la mort, la douleur, la terreur, la méfiance, la division. Des dizaines et des dizaines de victimes dans Paris. Encore une fois.

Pourquoi? Pour quel motif exactement cette fois-ci? Un assaillant aurait dit : «Pour la Syrie». Et qui a commis ces attaques meurtrières? On l'ignorait toujours au moment d'écrire ces lignes. Dix mois après les attentats djihadistes contre Charlie Hebdo et le supermarché casher de Paris qui ont fait 17 morts, la France est à nouveau sous le choc. Et la communauté internationale aussi.  

D'autant plus que plusieurs chefs d'État sont attendus en décembre à Paris pour la Conférence sur le climat. Mais avant, il y a le Sommet du G20 en Turquie. Le timing des terroristes n'est pas fortuit. Ils veulent signaler à tous qu'eux et leur population peuvent devenir une cible de choix. Personne n'est à l'abri ou immuniser contre ce type d'horreur. 

Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a affirmé que ces attentats ne sont pas seulement une attaque contre Paris, mais une attaque contre toute l'humanité et nos valeurs universelles. 

L'horreur de ce vendredi 13 amène en effet un questionnement sur le fragile équilibre entre la sécurité des personnes et leurs droits et leurs libertés. Et même si on ne sait pas tout encore des auteurs des attentats de Paris et leurs motifs, des questions se posent aussi sur la façon dont se fait la lutte contre l'État islamique. Le Canada et le premier ministre Justin Trudeau n'y échapperont pas.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer