Faire mieux en santé mentale

ÉDITORIAL / «Faire ensemble et autrement.» C'est le titre du plan d'action en... (123RF/Brian Jackson)

Agrandir

123RF/Brian Jackson

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) ÉDITORIAL / «Faire ensemble et autrement.» C'est le titre du plan d'action en santé mentale qu'a enfin présenté vendredi le ministre de la Santé et des Services sociaux, Gaétan Barrette, pour remplacer celui échu depuis cinq ans. Les réactions négatives qu'il suscite font craindre que la petite révolution tant souhaitée dans le domaine, parent pauvre du réseau, ne soit pas encore au rendez-vous. Les besoins sont si grands que «Faire ensemble et autrement» devrait pourtant se traduire par «faire mieux».

Il y a bien sûr des éléments positifs dans le plan de M. Barrette. La Fédération des familles et amis de la personne atteinte de maladie mentale se réjouit notamment que les familles soient dorénavant davantage impliquées, informées et outillées. Elle réclamait depuis 25 ans que les familles soient considérées comme de véritables partenaires et qu'elles soient mieux informées par les psychiatres de l'état de santé de leur proche.

En insistant sur les services aux jeunes et sur le suivi à maintenir après 18 ans, le nouveau plan d'action va aussi dans la bonne direction.  Cinquante pour cent des maladies mentales apparaissent en effet avant l'âge de 14 ans. «L'âge médian de début de la maladie varie selon les troubles mentaux. Il serait de 6 ans concernant les troubles anxieux, de 11 ans concernant les troubles de comportement, de 13 ans concernant les troubles de l'humeur et de 15 ans concernant la toxicomanie», indique-t-on dans le plan du ministre. En 2012, l'Institut national de santé publique évaluait par ailleurs que les troubles mentaux et de comportement étaient responsables de 90 % des années vécues avec une incapacité chez les 15 à 29 ans.

Est-ce parce que les attentes étaient trop élevées, le plan en déçoit plusieurs. L'Ordre des psychologues du Québec aurait voulu que le ministre mise davantage sur l'expertise des psychologues pour améliorer l'accès aux services de santé mentale et à ceux des médecins de famille surchargés. Les psychologues voudraient être plus présents dans les cliniques médicales, dans les GMF. 

L'Association des médecins psychiatres reproche pour sa part au ministre Barrette de formuler plusieurs souhaits et de belles intentions, mais trop peu de solutions concrètes et applicables rapidement. Elle s'étonne aussi que la géronto­psychiatrie soit absente du plan d'action alors que les besoins sont grandissants chez les personnes âgées. D'autres professionnels et techniciens de la santé pointent aussi des failles dans le plan du ministre, qui a pourtant fait l'objet de consultations.

M. Barrette n'a pas retenu non plus l'avis du Commissaire à la santé et au bien-être, de l'Institut national d'excellence en santé et en services sociaux, ni le voeu d'une coalition qui souhaitaient que Québec rembourse les services de psychothérapie. Une mesure certes onéreuse, mais qui pourrait permettre de réduire de 20à 30 % la facture des services médicaux. L'Australie et le Royaume-Uni ont fait ce choix.

Le ministre Barrette semble, encore une fois, croire qu'il est le seul à posséder la vérité, a commenté vendredi le député de Québec solidaire (lui aussi médecin), Amir Khadir. Il est en effet désolant - et inquiétant - que le nouveau plan ne suscite pas plus d'adhésion. Il est pourtant essentiel que les différents acteurs du réseau (non seulement les dirigeants des centres intégrés de santé et de services sociaux) ainsi que les organismes communautaires l'approuvent si le Québec veut éviter un autre semi-échec. 

Il faudrait aussi plus de cohérence dans les actions gouvernementales. Le ministre mise sur l'intervention précoce auprès des jeunes. Les services de garde et les écoles ont un rôle important à jouer avec le réseau de la santé pour dépister les cas problèmes. Encore faut-il qu'il y ait des professionnels pour faire le relais.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer