Une révolution en santé mentale?

Est-ce enfin une lueur d'espoir pour les personnes souffrant de maladie mentale... (PHOTO: MARTIN CHAMBERLAND, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

PHOTO: MARTIN CHAMBERLAND, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Est-ce enfin une lueur d'espoir pour les personnes souffrant de maladie mentale et leurs proches ou une autre promesse sans lendemain? Le ministre Gaétan Barrette promet que le plan d'action qu'il présentera sous peu placera les soins en santé mentale «sur un pied d'égalité» avec les autres types de soins. Rien de moins. Si tel est le cas, on pourra dire que le Québec franchit un grand pas et qu'il s'attaque enfin à un aspect négligé de la santé des jeunes et des adultes.

Après plus d'un rapport annuel ou spécial sur le sujet, le Protecteur du citoyen est revenu à la charge la semaine dernière. «Les soins et les services en santé mentale comptent-ils vraiment parmi les priorités du ministère de la Santé et des Services sociaux? Force est de constater que ce n'est malheureusement pas le cas... En effet, 10 ans après la parution du Plan d'action en santé mentale 2005-2010, aucune mesure ne vient réellement mettre au premier rang le développement et le déploiement des services, alors que les besoins sont aussi cruciaux que croissants», conclut Raymonde Saint-Germain, qui expose une fois de plus des cas tristes à pleurer.

Suicide, délai interminable de prise en charge, liste d'attente, rupture de services, clientèle vulnérable laissée à elle-même, inégalité des services d'une région à l'autre, manque de collaboration entre les professionnels de la santé. Les problèmes se répètent.

Le ministre Barrette a affirmé jeudi que les remarques de la Protectrice sont une «lecture du passé». Si le ministre livre la marchandise, on pourra parler de petite révolution. Il y a beaucoup à faire en ce domaine et le Protecteur du citoyen n'est pas seul à le dire.

En 2012, après deux ans de travaux, le Commissaire à la santé et au bien-être relevait lui aussi des lacunes dans l'offre de services et dans la répartition du financement alloué à la santé mentale et invitait Québec à agir d'urgence.

Le Commissaire recommandait notamment de consolider la première ligne en santé mentale grâce à la collaboration, en adaptant les services offerts aux jeunes et en valorisant la participation du milieu communautaire. Il invitait Québec à faire la prévention des troubles mentaux en ciblant prioritairement les enfants et les jeunes de moins de 25 ans. Le Commissaire préconisait aussi de diversifier le panier de services assurés dans le secteur de la santé men­tale en garantissant un accès équitable à des services de psychothérapie.

L'Institut national d'excellence en santé et en services sociaux (INESSS) a également formulé en juin un avis allant dans le sens de cette dernière recommandation. L'INESSS cherche à déterminer comment pourrait se financer une couverture élargie aux services de psychothérapie. Un collectif milite aussi depuis le printemps en faveur d'un accès élargi aux services de psychothérapie, en donnant une priorité aux jeunes et aux adultes qui n'ont pas d'assurance privée.

On verra dans le plan d'action du ministre si le gouvernement a entendu et tenu compte des avis d'experts et des doléances des malades et de leurs proches. On verra s'il fait preuve d'une vision à long terme. La prévention est en effet primordiale en cette matière.

La plupart des troubles mentaux, soit 70 à 80 %, apparaissent tôt dans l'enfance, l'adolescence et le début de la vie adulte. «S'ils ne sont pas dépistés tôt et traités efficacement, ils entravent l'avenir des personnes sur le plan social, éducatif et professionnel», notait le Commissaire à la santé. D'où l'importance de cibler de façon prioritaire cette clientèle. Il existe un retour assuré sur le capital investi, disait-il. Un argument qui aura peut-être convaincu le gouvernement et qui permettra que la santé mentale ne soit plus le parent pauvre du système de santé.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer