Santé : la juste part d'Ottawa

Ottawa doit donner aux provinces les moyens d'appliquer... (Shutterstock, Minerva Studio)

Agrandir

Ottawa doit donner aux provinces les moyens d'appliquer la Loi canadienne sur la santé.

Shutterstock, Minerva Studio

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Philippe Couillard et Gilles Duceppe se rejoignent sur un point. Tous deux estiment qu'Ottawa doit prendre en compte les effets du vieillissement de la population dans le calcul des transferts en santé. Le sujet n'alimente pas beaucoup la présente campagne électorale. Il le faudrait pourtant. Il est de plus en plus difficile pour les provinces de respecter la Loi canadienne sur la santé et d'assurer des services publics accessibles et de qualité. Ottawa doit verser sa juste part.

«Alors que le gouvernement fédéral finançait 50 % des dépenses admissibles en santé lors de la mise en place des systèmes publics de santé jusqu'au milieu des années 1970, la part du financement fédéral ne s'élevait qu'à 22,4 % en 2013-2014», rappelait le gouvernement Couillard dans son budget de mars. Faisant référence au Rapport sur la viabilité financière de 2014 du Bureau du directeur parlementaire du budget, Québec souligne que le transfert canadien en santé représentera en moyenne 18,1 % des dépenses provinciales et territoriales en matière de santé au cours des 25 prochaines années.

En d'autres mots, les provinces doivent toujours respecter les principes d'accessibilité, d'universalité, de gestion publique, d'intégralité et de transférabilité fixés dans la Loi canadienne sur la santé pour avoir droit à la totalité des contributions fédérales, mais Ottawa réduit sa contribution financière. Une situation d'autant plus inconfortable pour le Québec du fait que sa population, comme celle des provinces de l'Atlantique, est plus vieillissante. Or, il coûte plus cher de soigner une personne de 65 ans et plus. De cinq à six fois plus cher, selon des études citées par le ministre des Finances. Québec veut qu'Ottawa en tienne compte.

Les transferts en santé figurent dans la liste d'épicerie dressée par le premier ministre Couillard aux différents partis politiques fédéraux. Québec évalue que le désengagement du gouvernement fédéral permettra à ce dernier d'économiser 32,6 milliards $ entre 2017 et 2025. En mars, Québec chiffrait sa perte à plus de 7,3 milliards $.

Mardi, le chef du Bloc québécois, Gilles Duceppe, a dit vouloir faire du financement de la santé le premier cheval de bataille de son équipe. «Je dis ceci aux Québécois, si vous voulez faire des gains en santé. Qu'on aille chercher la part qui nous revient pour soigner notre monde, engager des infirmières et du personnel de soins, envoyez une forte équipe du Bloc à Ottawa.»

Le Bloc traîne dans les intentions de vote des Québécois. D'où l'importance que d'autres formations politiques se positionnent sur cet enjeu. Ottawa peut bien afficher à l'avenir un équilibre budgétaire, voire des surplus, le tableau est pas mal moins reluisant si le gouvernement fédéral parvient à ce résultat en privant les provinces de fonds nécessaires à la dispensation des soins de santé.

Certes, le financement inadéquat du fédéral n'est pas le seul problème du système de santé public qui accapare une large part du budget du Québec. Ottawa aurait beau assumer 25 % des dépenses en santé et tenir compte de la répartition démographique des personnes de plus de 65 ans, Québec devrait néanmoins limiter la croissance de ses dépenses notamment en contrôlant mieux le coût des médicaments, en favorisant l'interdisciplinarité professionnelle, en limitant le surdiagnostic et en recourant aux meilleures pratiques cliniques et de gestion.

La pression serait cependant moins forte si Ottawa payait sa part. Les provinces tenteraient moins de déjouer la Loi canadienne sur la santé en refilant diverses factures aux malades ou en les incitant à se payer des services dans le secteur privé.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer