À la rescousse des cégeps

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le Cégep Limoilou, à Québec, accompagnera de façon plus serrée les étudiants en difficulté et aidera les jeunes à mieux définir leur projet de carrière. Bravo pour ces efforts qui devraient lui permettre de diplômer davantage de cégépiens et plus rapidement. L'établissement doit toutefois compter sur l'apport du secteur privé pour financer son «projet réussite». Il y a quelque chose qui cloche et qui inquiète lorsque des gens d'affaires manifestent plus d'intérêt pour la réussite scolaire que le gouvernement et son ministre de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur.

Bien sûr, le Cégep continue d'être financé principalement par l'État. Québec fournit plus de 50millions$ et la fondation ajoute un 2,5millions $, dont 500 000 $ provient des étudiants. Il serait exagéré de conclure à un désengagement de l'État, mais il y a lieu néanmoins de se poser certaines questions pour prévenir des glissements.

Le directeur du Cégep, Louis Grou, expose bien l'état du réseau collégial soumis à des resserrements budgétaires successifs. Le secteur privé ne remplacera jamais l'État dans le financement de l'Éducation, dit-il. «Par contre, si nous voulons sortir des sentiers battus et en faire davantage pour favoriser la réussite scolaire comme nous le faisons avec notre Projet réussite, il n'y a pas de fonds publics pour financer une telle initiative.» Une affirmation qui tranche avec le discours gouvernemental voulant que les services aux élèves ne soient pas affectés.

La fondation de Limoilou a comme orientation de «ne pas assurer le financement d'une activité ou d'un projet si celui-ci est ou devrait être assumé par l'État». Avec Projet réussite, cette réserve semble mise de côté.

La réussite et les meilleures stratégies pour y parvenir devraient être au coeur de la mission des cégeps. Ceux-ci ne devraient pas avoir à compter sur la générosité de mécènes pour pouvoir suivre de près des étudiants à risques ou pour mieux orienter le jeune qui ignore dans quelle discipline s'engager. Le ministère devrait fournir les ressources nécessaires et les cégeps ne devraient pas devoir se fier au succès d'une campagne de financement pour combler les besoins des étudiants.

Qu'arrive-t-il au cégep qui n'a pas un philanthrope comme Yvon Charest de l'Industrielle Alliance parmi sa liste d'anciens? Qu'arrive-t-il le jour où les gens d'affaires ou la communauté préfèrent investir dans un aréna ou faire un don à la fondation de l'hôpital plutôt qu'à celle du cégep? Qu'arrive-t-il si le cégep est situé dans une région frappée par un haut taux de chômage et pour qui la réussite des cégépiens n'est pas la priorité?

Difficile d'assurer la continuité et la qualité des services au cégep si leur financement dépend de l'humeur, des intérêts immédiats des donateurs et des conditions qu'ils attachent à leur chèque. Des donateurs qui récupéreront une partie de leur mise lors de leur déclaration de revenus.

Des cégeps ont indiqué qu'ils devront sacrifier des services aux élèves. Ils coupent ici et là, la loi leur interdisant de faire des déficits. Il y aura évidemment un prof devant la classe à la rentrée, mais des jeunes écoperont parce qu'ils n'auront plus accès à certains services de soutien qui font parfois la différence entre un succès et un échec.

Les ministres libéraux assurent que tout ira mieux lorsque les finances publiques auront retrouvé l'équilibre. Le directeur de Limoilou croit toutefois que le réseau collégial risque «d'échapper» les jeunes plus vulnérables avec cette autre vague de compressions. Le secteur privé a le souci de ne pas sacrifier une cohorte à Limoilou. Très bien, mais cela ne règle pas le problème partout. Il est pourtant dans l'intérêt commun, et non seulement dans l'intérêt des entreprises, que plus de gens sortent des cégeps avec un diplôme. Il faut donc que tout le monde mette la main à la pâte.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer