Des jeans de malheur

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Même si elle rappelle avoir été élue bâtonnière du Québec par 63 % des avocats qui ont participé au vote en mai, même si elle dit avoir défendu brillamment pendant 15 ans des victimes d'accident, l'avocate Lu Chan Khuong peut difficilement rester à la tête du Barreau du Québec. Distraction malheureuse ou vol à l'étalage? Ni le conseil d'administration du Barreau ni le public ne savent exactement ce qui s'est passé en avril 2014 au magasin Simons de Laval. Une chose est sûre cependant : cette affaire soulève un doute et mine le lien de confiance essentiel lorsque qu'une personne occupe une fonction publique, de surcroît au Barreau.

On comprend la nouvelle bâtonnière de juger déraisonnable la décision du conseil d'administration qui lui a demandé, unanimement, de démissionner de son poste après avoir été informé par La Presse du dossier de traitement non judiciaire d'une infraction commise par elle et avoir lu ses commentaires. «L'incident chez Simons est le résultat d'une distraction malheureuse qui n'a mené à aucune accusation ni condamnation», soutient Mme Khuong dans un communiqué. C'est sa version.

Il n'y a eu en effet ni accusation ni condamnation puisque l'avocate de Québec a accepté de recourir à un programme de traitement non judiciaire des infractions criminelles commises par des adultes. A-t-elle volé pour 455 $ de jeans au magasin de Laval ou payé une seconde fois, comme elle le prétend, des pantalons achetés auparavant à Québec? On l'ignore. Des caméras ont peut-être capté le tout. Le nom de Mme Khuong a cependant été inscrit dans un registre «confidentiel» pour cinq ans.

Or, il a été étalé sur la place publique que le nom de Mme Khuong y figurait. Double ironie, l'avocate, conjointe de l'ex-ministre de la Justice Marc Bellemare, voulait éviter le battage médiatique en ne judiciarisant pas la plainte pour vol à l'étalage. Elle souhaitait aussi, a-t-elle expliqué à La Presse, «éviter de perdre son temps à la cour». Mme Khuong se retrouve maintenant devant les tribunaux pour contester la décision du conseil qu'il l'a suspendu pour des faits et des commentaires certes liés à une situation privée, mais «incompatibles avec la fonction de bâtonnière du Québec». Mme Khuong n'avait pas parlé de l'incident au Barreau ni avisé le conseil d'administration lors de son élection. Elle était manifestement persuadée que son dossier demeurerait confidentiel.

La bâtonnière «suspendue» n'est pas la première personne publique à vivre une telle situation embarrassante pour elle et ses proches. Un rôle public vient avec de grandes exigences. Pensons notamment à Lorraine Pagé, une ex-présidente de la Centrale de l'enseignement du Québec (CEQ), accusée d'avoir volé une paire de gants de 50 $ chez La Baie.

Mme Pagé était la première femme à occuper la présidence de la centrale syndicale. Elle était élue par les délégués. Elle a dû toutefois démissionner en 1999, un an avant la fin de son mandat, pour ne pas discréditer et nuire à la CEQ, ainsi qu'à la CSN et à la FTQ avec qui elle négociait en front commun avec le gouvernement. Coupable devant la cour municipale, Mme Pagé a été acquittée par la Cour supérieure, et la Cour d'appel a maintenu cette décision. Mme Pagé est aujourd'hui en politique municipale à Montréal. Une distraction a changé son plan de carrière.

Lu Chan Khuong voit aussi basculer abruptement ses plans et son image. Le C. A. du Barreau soutient avec raison que la fonction de bâtonnière exige un haut niveau d'intégrité pour préserver la confiance en l'institution. Mme Khuong réplique qu'il n'a aucun pouvoir d'agir. Même si celle-ci gagnait sa cause, l'ordre professionnel se retrouvait néanmoins devant le même dilemme. Mme Khuong est-elle toujours la bonne personne pour représenter le Barreau et la justice?

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer