Barrette matraque, Barrette sourit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) «Stimulation législative» réussie de la part du ministre Gaétan Barrette ou recul de ce dernier? Après des mois de tensions autour du projet de loi 20, sourires et poignées de main lundi pour une entente «historique» entre le ministre et Louis Godin, le président de la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec (FMOQ). Est-ce que les malades et les contribuables souriront autant d'ici 2018 parce que les soins de santé seront enfin plus accessibles, et ce, sans que les coûts n'explosent? Ce n'est pas la première fois qu'une embellie est annoncée pour la première ligne. Espérons que cette fois sera la bonne.

Le public et les autres acteurs du réseau de la santé doivent voir comment tout cela s'articulera noir sur blanc, mais surtout, sur le terrain où un meilleur accès à un médecin de famille et à des soins est promis et attendu depuis des années. Les gens ont appris à se méfier des ententes négociées «par les médecins et pour les médecins». L'entente sur le redressement salarial de plus de 25% des médecins spécialistes avait aussi été qualifiée d'historique en 2007 par M. Barrette et Philippe Couillard. On connaît la suite.

D'ici le 31 décembre 2017, soit avant le prochain rendez-vous électoral de 2018, tous les Québécois qui le désirent (environ 85% selon la littérature) devraient être inscrits auprès d'un médecin de famille. Le taux d'assiduité des médecins de famille a été fixé à 80 %. La prise en charge et le suivi de patients seront aussi reconnus comme activité médicale particulière au même titre que les autres secteurs, à l'exception de l'urgence qui demeurera prioritaire.

Les omnipraticiens, notamment les plus jeunes, devront donc se retrouver davantage en cabinet qu'à l'hôpital, comme c'est le cas ailleurs au Canada. Prise de rendez-vous plus efficace, dossier électronique, meilleur accès aux consultations spécialisées et aux plateaux techniques ainsi qu'une plus grande collaboration avec d'autres professionnels de la santé (infirmières, nutritionnistes, psychologue) sont aussi promis. Merveilleux, n'est-ce pas? Et tout ça en plus à coût nul, selon le ministre.

Un projet de loi matraque avec des quotas et une baisse de rémunération de 30 % qui accapare le temps des fonctionnaires, des parlementaires et des acteurs de la santé pendant des mois, était-il absolument nécessaire pour arriver à une révision des pratiques des médecins pour qu'ils voient leurs patients lorsque ceux-ci sont vraiment malades, et non quand tout va bien, lors du rendez-vous annuel? 

En janvier, lors d'une entrevue éditoriale au Soleil, le ministre ne se gênait pas pour parler de «stimulation législative». Pour lui, le projet de loi 20 était indispensable pour amener les médecins de famille à modifier leur pratique. La FMOQ a fait en mars des propositions pour éviter quotas et réduction de rémunération. Des propositions qu'on retrouve dans l'entente de lundi. Des cibles ont été précisées et un suivi périodique est prévu. En cas d'échec, la loi découlant du projet de loi 20 sera appliquée.

Certains concluent que Gaétan Barrette a reculé. Après les tarifs d'hébergement dans les CHSLD et les frais de transport et de repas pour les personnes qui fréquentent les centres de jour, le ministre ferait marche arrière une troisième fois ce mois-ci?

Le ministre se donne plutôt le moyen d'avancer en gardant  sa loi comme épée de Damoclès au-dessus de la tête des médecins, et de pouvoir se présenter aux prochaines élections en disant avoir réussi là où d'autres ont échoué. Son objectif : un meilleur accès aux services médicaux de première ligne. Qu'importe pour lui les moyens. Si les médecins livrent la marchandise sans partir avec la caisse, les citoyens ne lui en tiendront pas rigueur.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer