L'ennemi de mon ennemi...

Selon la Guilde canadienne des médias, le secteur... (Archives La Presse, Olivier Jean)

Agrandir

Selon la Guilde canadienne des médias, le secteur des médias a perdu 16 500 emplois depuis 2008, dont près de 8000 dans les médias imprimés.

Archives La Presse, Olivier Jean

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) ÉDITORIAL / La seule chose sur laquelle à peu près tout le monde s'entend, en ce qui concerne les médias d'information, c'est qu'ils sont en crise. Mais le consensus s'évapore quand il s'agit de s'entendre sur les mesures à prendre pour stopper l'hémorragie. Le Comité permanent du patrimoine canadien a publié la semaine dernière son rapport sur «les bouleversements dans le paysage médiatique canadien».

Jusqu'ici, la discussion s'est presque limitée à la proposition d'une taxe de 5 % sur la distribution à large bande, qui a été rejetée par le premier ministre Trudeau aussi vite qu'elle a été suggérée. Ce n'est pourtant que l'une des 20 propositions contenues dans le rapport et l'idée mérite un examen plus sérieux, même si la formule proposée n'est pas acceptable dans sa forme actuelle. 

Le document nous rappelle surtout que l'inaction et le statu quo nous mènent droit au mur. Selon la Guilde canadienne des médias, citée dans le rapport, le secteur des médias a perdu 16 500 emplois depuis 2008, dont près de 8000 dans les médias imprimés et 6000 en radiodiffusion. 

Le développement des médias numériques ne peut compenser qu'une portion minime de cette hécatombe

On assiste à un découplage entre deux fonctions qui, jusqu'ici, opéraient en symbiose : l'information (et aussi le divertissement) d'une part, et la publicité. L'annonceur avait besoin des outils du journal ou de la télévision pour rejoindre son public, et le média avait besoin de publicité pour financer cette infrastructure de production et de distribution. 

Ce pacte est rompu par l'apparition des nouvelles plateformes de distribution qui ne produisent aucun contenu. Le problème n'est pas internet lui-même, puisque tous y ont accès. C'est bien plus l'effet de deux entreprises qui ont acquis un statut de monopole : Google et Facebook, dont le poids disproportionné déséquilibre l'écosystème médiatique. 

Ces deux plateformes assument désormais le rôle d'intermédiaire qu'assuraient jusqu'ici les médias «traditionnels». On cherche donc maintenant un moyen indirect de rediriger les revenus publicitaires perdus vers les créateurs de contenu. Le parallèle avec l'arrivée du câble n'est pas injustifié et le Comité permanent a tout à fait raison de vouloir que la taxe déjà prélevée de 5 % sur la distribution de la radiodiffusion s'étende aussi au secteur numérique. Ne serait-ce que par équité ou par logique. On peut être d'accord avec le principe et diverger d'opinion sur la façon de le mettre en pratique. 

Mais la survie des groupes médiatiques dépendra surtout de leur capacité à mettre de côté leurs divergences pour former de nouvelles alliances. Parce que la compétition n'est plus entre nous. 

Il est possible de travailler ensemble, comme ça s'est fait au Portugal, où six  grandes entreprises médiatiques, après deux ans de pourparlers, ont mis sur pied une plateforme commune, le Projet Nonio, où un utilisateur n'a qu'à s'authentifier une seule fois pour être ensuite reconnu sur des centaines de sites. C'est la formule que tente de mettre sur pied au Québec Alexandre Taillefer.

Une telle plateforme permet aux partenaires de recueillir eux-mêmes les données, les préférences, les habitudes des utilisateurs, des informations que ni Google ni Facebook ne partageront. Aucun groupe médiatique ne peut à lui seul faire le poids contre ces deux monopoles. Nous sommes encore des concurrents, mais l'ennemi est ailleurs. Et il est le même pour tous.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer