Qui défend le Québec à Ottawa?

Jeudi, le député péquiste Nicolas Marceau a reproché... (La Presse canadienne, Jacques Boissinot)

Agrandir

Jeudi, le député péquiste Nicolas Marceau a reproché au gouvernement Couillard d'être incapable d'obtenir des investissements structurants pour l'économie québécoise.

La Presse canadienne, Jacques Boissinot

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) ÉDITORIAL / Qui défend les intérêts du Québec à Ottawa? Le gouvernement Trudeau a préféré cette semaine établir la Banque de l'infrastructure du Canada (et son budget de 35 milliards $) à Toronto plutôt qu'à Montréal. Dans un autre dossier cher au milieu financier et politique québécois - la réglementation des valeurs mobilières - Ottawa semble peu enclin à vouloir abandonner son projet de réglementation des marchés des capitaux même si la Cour d'appel du Québec vient de conclure qu'il demeure inconstitutionnel. On souhaite une collaboration plus efficace entre les libéraux de Justin Trudeau et ceux de Philippe Couillard.

C'était bien beau jeudi de voir les deux premiers ministres survoler les zones inondées. Mais si on ne veut pas que le Québec soit submergé par le milieu financier torontois, qu'il ne récolte que les miettes et qu'il soit isolé, il faudrait que les députés libéraux fédéraux - y compris M. Trudeau - défendent plus ardemment les intérêts du Québec.

Le président de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, Michel Leblanc, n'a pas hésité à les pointer du doigt cette semaine lorsque le gouvernement a choisi Toronto plutôt que Montréal. Avec raison. 

Mais il faut aussi que la voix du Québec soit forte pour se faire entendre à Ottawa. La dynamique exige donc que le gouvernement Couillard lève le ton, se montre plus revendicateur et plus convaincant pour éviter que le Québec soit négligé ou marginalisé. 

«Les voix de M. Morneau et de Bay Street se font entendre chez le gouvernement Trudeau, mais pas celle du Québec», a déploré jeudi à l'Assemblée nationale le député péquiste Nicolas Marceau, reprochant à l'équipe Couillard d'être incapable d'obtenir des investissements structurants pour l'économie québécoise. 

Avec une réplique comme celle donnée par le ministre Jean-Marc Fournier, il ne faut pas s'étonner des ratés du Québec. «Dans un régime fédéral, il arrive qu'on ne gagne pas toutes les batailles. Mais, sous la séparation du Québec, il n'y aurait pas de Banque de l'infrastructure du Canada, certainement, à Montréal». M. Fournier en a profité pour indiquer que le premier ministre du Canada avait accepté que l'armée reste au Québec pour le nettoyage, comme le souhaitait le premier ministre Couillard. Est-ce la seule victoire possible? 

Espérons que Québec aura de meilleurs arguments lorsque viendra le temps de décourager le projet «coopératif» de réglementation des marchés des capitaux, défendu par Ottawa, mais aussi par l'Ontario et la Colombie-Britannique. 

Au Québec, élus, milieux d'affaires et financiers tiennent à l'Autorité des marchés financiers et refusent le carcan d'Ottawa et des autres provinces. L'Alberta partage son point de vue.  

Même si la Cour suprême a établi en 2011 que le projet d'une commission unique était inconstitutionnel, les conservateurs n'ont pas abandonné. Ils ont soumis un autre modèle, facultatif, profitant d'une ouverture laissée par la cour qui reconnaissait qu'Ottawa pouvait jouer un rôle pour contrer les  risques systémiques et les effets domino dans l'ensemble du système financier canadien.

Un modèle que n'a pas rejeté M. Trudeau, à la grande déception du Québec.

Que répondait l'été dernier le bureau de Bill Morneau? «Le gouvernement du Canada a l'intention de s'acquitter de ses responsabilités - et ce dans le tout respect des provinces, qu'elles choisissent d'y participer ou non». 

Que dit-il maintenant que la Cour d'appel du Québec réitère que le projet fédéral modifié est toujours inconstitutionnel? Sensiblement la même chose. La bataille n'est pas gagnée pour le Québec.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer