Prêt pas prêt, j'y vais

Le taux de consommation de cannabis chez les jeunes est plus élevé au Canada... (123RF)

Agrandir

123RF

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le taux de consommation de cannabis chez les jeunes est plus élevé au Canada que dans tout autre pays du monde, soulignaient jeudi les ministres du gouvernement Trudeau. La prohibition et l'approche répressive sont manifestement un échec. Mais pour que la légalisation du pot soit un succès pour la santé de la population et la sécurité publique, il faudra y consacrer les moyens nécessaires à court, moyen et long terme. Ottawa semble minimiser l'ampleur de la tâche refilée aux provinces et cette attitude laisse craindre des ratés.

Légalisation ne signifie pas banalisation et laisser-faire. Légalisation ne doit pas vouloir dire non plus que les gouvernements mettent la main sur les milliards de dollars accaparés par  le crime organisé et ne se soucient plus du reste. Bien au contraire. Il n'y a pas de place pour l'improvisation, la précipitation, le «prêt pas prêt, j'y vais», d'autant plus si on veut protéger les jeunes.

Les élus fédéraux et provinciaux jurent que la santé de la population et la sécurité publique sont leurs premières préoccupations. Il faudra que cela le demeure au fil des ans et que les revenus tirés de la vente ou de la taxation du cannabis ne créent pas une dépendance qui leur fait oublier l'importance d'investir dans la prévention (un poste  budgétaire malheureusement toujours négligé), les soins aux gens aux prises avec  de sérieux problèmes de consommation, et la recherche sur les effets de la consommation de cannabis.

Au Québec, la ministre déléguée à la Santé publique, Lucie Charlebois, déplore avec raison qu'Ottawa transfère des responsabilités additionnelles aux provinces sans lui offrir le soutien nécessaire pour les remplir. Elle qualifie de risible le financement proposé alors qu'il faudra former les policiers, mener des campagnes de sensibilisation, outiller les parents, préparer du matériel pour les écoles, épauler les municipalités. Le dernier budget Morneau prévoit 9,6 millions $  sur cinq ans pour mener des campagnes d'éducation et des activités de surveillance. C'est minime pour un tel enjeu.  

En plus du manque de financement pour opérer un changement majeur, Québec relève aussi des trous et des imprécisions (produits dérivés, niveau de THC) dans les projets de loi d'Ottawa. Bref, c'est mal parti et l'échéancier, juillet 2018, est extrêmement serré compte tenu de tout le travail à accomplir.

Voilà pourtant un dossier où il aurait été souhaitable, voire essentiel, qu'Ottawa et les provinces travaillent ensemble et élaborent une approche cohérente. Comme le notait cette semaine le premier ministre Philippe Couillard, déposer un projet de loi est la partie facile. 

Jeudi, les ministres fédéraux de la Santé, de la Justice et de la Sécurité publique ont répété à plus d'une reprise qu'Ottawa travaillera en partenariat avec les provinces et les collectivités locales. 

Souhaitons qu'il s'agira d'un véritable dialogue et qu'il n'imposera pas ses vues (comme il l'a fait récemment pour les transferts en santé) sans tenir compte que ce sont les provinces qui devront opérer les changements qu'entraînent la légalisation du cannabis et la future législation touchant la conduite avec facultés affaiblies. 

Ottawa assure qu'il surveillera annuellement les tendances et les perceptions entourant la consommation de cannabis, en particulier chez les jeunes, afin «de guider et de perfectionner les activités d'éducation et de sensibilisation du public ainsi que d'atténuer les risques et les dangers de la consommation».

Ce n'est pas parce qu'il concrétise une promesse électorale que le gouvernement Trudeau peut dire mission accomplie. Le travail ne fait que commencer.




À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer