Retarder l'inéluctable

ÉDITORIAL / Il était écrit dans le ciel que Montréal s'apprêtait à bannir les... (Archives, La Presse)

Agrandir

Archives, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) ÉDITORIAL / Il était écrit dans le ciel que Montréal s'apprêtait à bannir les sacs de plastique sur son territoire. Le maire Denis Coderre le voulait, une commission l'avait recommandé, des dizaines de villes et d'États dans le monde avaient déjà fait le saut. Mais la réaction des mairies de Québec et de Lévis, qui n'ont montré aucun intérêt pour la chose, était plus difficile à prévoir. Et elle est certainement plus difficile à comprendre...

Entre 2 et 3 milliards de sacs de plastique à usage unique sont distribués annuellement au Canada. Ils prennent entre 500 et 1000 ans à se décomposer et génèrent ce faisant des sous-produits toxiques, en plus de nuire à la faune et de ne pas être plus agréables à voir qu'il ne le faut. Si l'on ajoute à cela la tendance générale à réduire les déchets à la source pour des raisons tant économiques qu'environnementales, on comprend aisément pourquoi Montréal a décidé d'en finir avec tout ce plastique. Il y a aura quelques exceptions pour des motifs sanitaires mais, dans l'ensemble, tous les sacs de moins de 50 microns d'épaisseur seront interdits.

Certes, la mesure ne fera pas de miracles. Les sacs en question ne comptent que pour environ 0,1 % du poids des déchets et, si l'on veut vraiment faire plus que de changer le mal de place, il faudra s'assurer que les sacs bannis ne soient pas remplacés par pire - ce qui est déjà arrivé ailleurs, notamment à Austin, au Texas.

Mais ce n'est pas qu'en tonnes que se mesurent les impacts des sacs de plastique, et tous les bannissements ne finissent pas mal. Il y a moyen de bien faire les choses, mais Québec et Lévis ont malheureusement décidé de ne même pas essayer. Le cabinet Labeaume fait valoir que Québec a opté pour le recyclage plutôt que le bannissement tandis que, sur la Rive-Sud, on indique que ces sacs sont souvent réutilisés pour les déchets.

Ces arguments sont factuellement vrais, mais les deux principales municipalités de la région semblent en surestimer grandement l'importance.

L'État de la Californie estime que seulement 3 % des sacs à usage unique sont recyclés, le reste atterrissant dans des sites d'enfouissement. Au Canada, les taux de «récu» sont moins dramatiques, mais il semble que seulement le quart sont recyclés. Alors on veut bien croire que Québec, qui ne s'est dotée qu'en 2014 des équipements nécessaires pour recycler les sacs, veuille rentabiliser son investissement, mais tout indique que c'est peine perdue.

Le fait que les sacs à usage unique sont souvent convertis en sacs de poubelles ne change pas grand-chose non plus. Même en présumant que 40 % des sacs finissent ainsi, une analyse du ministère britannique de l'Environnement conclut qu'il suffit de se servir 5 fois d'un sac réutilisable en polypropylène pour cela devienne une meilleure option.

Bien sûr, à Montréal, une partie des sacs à usage unique sera remplacée par des sacs de poubelles réguliers, dont le plastique prend, lui aussi, des siècles à se dégrader. Mais ces sacs sont plus gros, si bien qu'à poids égal, ils contiennent plus de vidanges que les sacs d'épicerie. Ce remplacement pourrait donc avoir pour effet ultime de diminuer (un peu) les quantités de plastique qui prennent le chemin du dépotoir.

Et depuis quand est-ce que «ne pas tout régler d'un coup» est une excuse pour le statu quo?

Les grands progrès réalisés depuis que des commerces se sont mis à charger 5 ¢ par sac montrent que la population est, dans sa plus grande partie, prête à changer ses habitudes. En écartant le bannissement des sacs à usage unique du revers de la main, Québec et Lévis n'aident personne. Elles ne font que retarder l'inévitable. Sans bonne raison.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer