Les racines de la haine

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Sous la pression médiatique, la ministre de la Justice et ministre responsable de la Condition féminine, Stéphanie Vallée, a fini par réagir à la venue du blogueur Roosh V, en condamnant ses propos misogynes «qui banalisent la violence sexuelle».

La ministre est dans une position délicate. Ce n'est pas à elle de décider qui peut ou ne peut pas venir à Montréal. Il est risqué de s'embarquer sur ce terrain. Tout d'abord, parce qu'elle doit laisser les coudées franches aux institutions qui peuvent être appelées à intervenir. Si on la soupçonnait d'ingérence dans ce dossier, cela pourrait nuire aux recours que permettent les lois. 

On faisait pression sur elle pour qu'elle se positionne politiquement, mais c'est une arme à double tranchant, car elle donne ainsi à cet idiot une importance qu'il n'a pas. Non pas qu'il soit inoffensif, loin de là, mais l'intervention d'une ministre ne fait qu'accroître sa portée, ce qui est précisément son objectif.

Et enfin, au cas où on l'aurait oublié, la ministre de la Justice doit aussi protéger la liberté d'expression.

La liberté d'expression n'est pas la garantie d'une tribune pour propager ses idées. Elle signifie plutôt que ce n'est pas le rôle des politiciens de décider qui a droit, ou pas, à une telle tribune.

La liberté d'expression inclut aussi le droit de s'opposer, dans le respect des lois, aux propos d'un individu qui en incite d'autres à mépriser et à rabaisser un groupe social. Rien n'oblige un établissement à ouvrir ses portes à de telles idées.

Il revient aux citoyens de défendre les valeurs de respect, d'égalité et d'inclusion au moyen des outils que notre société met à la disposition de tous. Plusieurs ont eu le courage de le faire dans ce dossier, ils et elles méritent notre appui.

Ce blogueur se sert des médias pour accroître sa notoriété et il utilise la provocation pour parvenir à ses fins. Plus son discours est odieux, plus il a de chances de voir ses propos rapportés. Ce n'est pas une vedette, loin de là, il a quelques milliers d'adeptes, mais ce nombre risque d'augmenter chaque fois qu'il parvient à se faufiler sur notre écran radar.

À travers ses écrits, on entend la voix d'un homme complexé, qui sublime son malaise à l'égard des femmes par le mépris. C'est triste et vieux comme le monde. Il rabaisse les femmes pour rehausser son ego. 

«Nous devons considérer les femmes comme un puits de pétrole qui procure aux hommes ce dont ils ont besoin pour fonctionner : du sexe», écrit-il dans son blogue.

Son discours se résume à ce propos, décliné en plusieurs variantes. Les femmes ont moins de valeur qu'un objet, elles n'existent qu'à travers les hommes. C'est rétrograde et insultant, mais aussi dangereux. Ce propos s'inscrit dans un courant beaucoup plus large que cet individu, auquel Internet donne une voix, et qui trouve des adeptes parmi la jeune génération des «millénaires». 

La misogynie est devenue virale. Les insultes ordurières, les menaces de viol proviennent de jeunes hommes qui tiennent les femmes responsables de leurs malheurs, de leur insatisfaction. Ils s'attaquent à n'importe quelle femme - journaliste, blogueuse, artiste, femme d'affaires - qui brise les stéréotypes auxquels ils s'accrochent. 

Et, parfois, ils passent à l'action. Elliott Rodger était l'un d'eux. Il professait sa haine d'un «système féministe oppressif» et rêvait d'un monde où les «femmes auraient peur de nous». 

Le 23 mai 2014, il a tué six personnes et en a blessé 14 autres, sur lesquelles il a foncé avec sa voiture. Roosh V n'a pas créé Elliott Rodger, mais lui ainsi que d'autres lui ont montré le chemin.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer