Les questions inévitables

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Si Stephen Harper devait gagner le 19 octobre les élections générales qu'il a déclenchées dimanche, le Nouveau Parti démocratique et le Parti libéral du Canada ne pourront éluder des questions difficiles.

Une victoire minoritaire des conservateurs, a fortiori par une très courte tête, forcerait ces deux partis d'opposition à envisager la formation d'un gouvernement de coalition. À tout le moins, à se poser la question de sa pertinence et de sa faisabilité.

Cette question serait difficile pour eux - risquée même -,puisque ce type de gouvernement n'est pas dans la tradition canadienne. Elle serait délicate, mais inévitable dans le cas où libéraux et néo-démocrates seraient très fortement représentés à la Chambre des communes.

Si les conservateurs devaient l'emporter de façon majoritaire, libéraux et néo-démocrates devraient aller plus loin encore. Ils devraient se demander si une fusion des «forces progressistes» ne serait pas une voie à emprunter dans les années à venir.

Les partis à la droite du spectre politique se sont unis il y a déjà longtemps au Canada. Les partis plus à gauche et plus au centre gauche ont continué à se diviser.

Jusqu'au 19 octobre, les conservateurs de Stephen Harper devront défendre leur bilan, long de près de 10 années de pouvoir. Ce bilan est mitigé. Il est désormais plombé par une économie chancelante, à un mois d'être officiellement déclarée en récession.

De leur côté, libéraux et néo-démocrates devront faire plus que présenter leurs programmes aux citoyens. Ils devront les étoffer.

Nous l'avons dit la semaine dernière : d'un strict point de vue d'argent, une campagne plus longue avantage les conservateurs. L'argent n'est pas tout, mais il peut aider. Le Parti conservateur du Canada est le seul à pouvoir facilement soutenir financièrement le marathon électoral à venir.

Stephen Harper triture le projet qu'il avait porté et concrétisé en établissant des élections à date fixe au Canada. Il en contourne l'esprit.

La loi actuelle devra être changée. Il faudra qu'elle fixe non seulement un nombre minimum de jours à une campagne électorale, comme c'est le cas, mais qu'elle établisse un plafond.

C'est par cette brèche que le premier ministre entraîne les Canadiens aux urnes prématurément. Cet espace n'aurait jamais dû exister. Mais qui aurait pu prévoir qu'un gouvernement déclencherait aussi longtemps d'avance une campagne électorale?

Comme tous les chefs, celui du Bloc québécois, Gilles Duceppe, joue gros. À Québec, la semaine dernière, il déclarait ce qu'il déclare toujours : le Bloc est le seul à pouvoir défendre les intérêts des Québécois à Ottawa.

Mais pour bien des électeurs, y compris des souverainistes, la même question qui s'est posée en 2008 et en 2011 se reposera : la défense des intérêts du Québec serait-elle mieux assurée par une formation d'opposition ou par l'envoi d'un nombre significatif de députés au sein d'un parti formant le prochain gouvernement?

Une autre déconfiture du Bloc en octobre 2015 ne dira rien du résultat des élections de l'automne 2018 au Québec. Mais il est évident qu'elle nuirait au Parti québécois à court terme.

En mai 2011, alors chef de l'opposition officielle à l'Assemblée nationale, Pauline Marois avait vécu des moments pénibles après la débâcle bloquiste. La défaite des troupes de Gilles Duceppe avait soulevé un vent de panique au sein de son caucus.

L'actuel chef du Parti québécois, Pierre Karl Péladeau, a affirmé jeudi que son parti et le Bloc sont «comme des frères siamois». Les libéraux de Philippe Couillard ont apprécié sa déclaration. Ils la martèleront.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer