Déséquilibre à corriger

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) C'est une excellente chose que le ministre des Affaires municipales, Pierre Moreau, ait saisi au bond la balle du Palmarès des municipalités pour annoncer qu'il examinerait le rapport de force entre les villes et leurs employés. Car, bien qu'il y ait des nuances importantes à faire, tout indique qu'il y a là un problème réel.

Lundi, le Centre sur la productivité et la prospérité des HEC a révélé dans son Palmarès que les dépenses des municipalités augmentent à un rythme alarmant. Les villes du Québec ont dépensé près de 18 % de plus per capita en 2013 qu'en 2009, ce qui représente une hausse annuelle moyenne de 4,2 % - beaucoup plus que l'inflation. Ce sont d'abord les coûts de main-d'oeuvre qui explosent, étant responsables de près de la moitié (48 %) de la croissance des dépenses. Dans les grandes villes, cette proportion atteint même 61 %.

Certes, une partie de ces débours supplémentaires vient de ce qu'au cours des dernières années, le provincial a imposé toutes sortes de nouvelles exigences aux villes, notamment en environnement. Il n'y a rien d'anormal à ce que des municipalités auxquelles on en demande davantage embauchent plus de personnel. Mais voilà, entre 2009 et 2013, l'effectif des villes du Québec n'a cru que de 4,6 %, passant de 86 800 à 90 800, selon les données des Affaires municipales.

Alors il y a autre chose. Contrairement au privé, qui peut toujours recourir au lock-out, ou aux autres paliers de gouvernement, qui ont le pouvoir de régler leurs négociations par des lois spéciales, les villes ne disposent d'aucun levier du genre. Et le système d'arbitrage auquel elles doivent se référer est régi par des règles clairement à l'avantage des employés.

Pas étonnant, donc, qu'à tâches et compétences à peu près égales, les salariés municipaux gagnent presque toujours plus que les autres. Selon des données de l'Institut de la statistique du Québec, en comptant tout (salaire, avantages divers, régimes de retraite, jours chômés, etc.), les villes paient, par exemple, leurs techniciens administratifs l'équivalent de 53 $ de l'heure, soit nettement plus que le privé (46 $/h), le fédéral (45 $/h) et le provincial (38 $/h). Les ouvriers en général ? Leur rémunération globale est de 46 $/h en moyenne au municipal, contre 43 $/h au fédéral, 41 $/h au privé et 36 $/h au provincial. Et l'on pourrait multiplier les exemples...

C'est là un signe clair, à notre sens, indiquant que les maires n'ont pas les outils qu'il faut pour mener de véritables négociations avec leurs employés. Soit, la loi 3 a posé un diachylon sur les régimes de retraite, mais elle n'a pas rééquilibré le rapport de force. Et si on ne le fait pas, une nouvelle bombe financière ressurgira dans quelques années.

Cela étant dit, il faut aussi prendre garde de ne pas trop en lire dans tous ces chiffres. Ainsi, le fait que les employés municipaux gagnent en moyenne 36 % de plus que ceux du provincial, comme se plaît à le répéter l'Union des municipalités, ne veut pas nécessairement dire qu'ils sont payés 36 % trop cher. Logiquement, cela peut tout autant signifier que ce sont les fonctionnaires provinciaux qui sont sous-payés.

Et à cet égard, si nous applaudissons la volonté de M. Moreau de s'attaquer au problème des relations de travail dans le monde municipal, il est à espérer qu'il ait encore bien frais en mémoire le cas du ministère des Transports, où les ingénieurs sont si mal payés que le gouvernement ne parvient pas à les garder, ce qui le prive d'une expertise technique précieuse.

La rigueur budgétaire est une vertu, mais c'est aussi un bouchon qu'il ne faut pas pousser trop loin : il y a un coût à se montrer trop pingre envers sa fonction publique.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer