Le gala de la discorde

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La querelle entre la Ville de Québec et la Fondation Nordiques sur l'annulation du Gala Triomphe est déjà allée trop loin. Il s'agit maintenant de savoir comment on va sortir de ce bourbier.

Ce conflit n'avantage personne, et surtout pas les athlètes, pour qui les bourses offertes par le Gala peuvent faire toute la différence. Le comportement de Marcel Aubut dans ce dossier n'est pas à la hauteur des attentes, venant du président du Comité olympique canadien. 

Le maire de Québec, Régis Labeaume, aurait lui aussi eu intérêt à se mordre la langue plutôt que de jeter de l'huile sur le feu, lorsque son vis-à-vis a envoyé sa mise en demeure aux autorités municipales.

Le maire devait se laisser une marge de manoeuvre, quitte à se tenir à l'écart, pour garder les voies de communication ouvertes afin de trouver un compromis. Cela n'est pas dans sa nature, mais tout s'apprend.

Il y a d'excellentes raisons de poser des questions sur les opérations de la Fondation Nordiques. L'organisme ne brille pas par la transparence. Étant donné les sommes investies par le public et les commanditaires, la Fondation aurait tout à gagner à faire preuve de plus d'ouverture.

Notre collègue François Bourque en a dressé un portrait exhaustif au début du mois, dans lequel il évoquait aussi l'autre visage de M.Aubut. La volonté de livrer la marchandise à tout prix n'a pas que des bons côtés. Le personnage n'hésite ni à froisser ni à mettre de la pression sur ses partenaires pour arriver à ses fins.

Le sport à Québec est un petit monde qui gravite autour de quelques gros joueurs. Une bisbille entre les Jacques Tanguay, Québecor, Marcel Aubut et Régis Labeaume, c'est comme du sable dans les rouages d'une mécanique. Ça risque de nuire à la réalisation du projet  d'anneau de glace.

S'il faut attendre que les tribunaux tranchent le litige, on risque d'attendre encore longtemps. Marcel Aubut soutient, dans sa mise en demeure, avoir en mains un contrat signé le 21 avril qui assurait à la Fondation Nordiques un accès continu au Colisée à compter de 8h le 28 avril.

Si c'est le cas, rien ne l'empêche d'en dévoiler le contenu. Il ne divulguerait rien que l'autre partie ne connaisse déjà, s'il s'agit d'un contrat en bonne et due forme comme il le prétend.

Le 21 avril, pour ceux qui l'auraient oublié, est le jour où se jouait la septième et dernière partie de la série entre Moncton et Halifax, qui allait déterminer laquelle des deux équipes affronterait les Remparts à l'étape suivante. Ce jour-là, tant ExpoCité que la Fondation Nordiques savaient pertinemment à quoi ressemblerait le calendrier des séries, quelle que soit l'issue du match. 

On a beaucoup de mal à croire qu'ExpoCité aurait signé un contrat - impossible à respecter - ce jour précis, sachant que ça empêchait les Remparts de jouer au Colisée dans le quatrième match d'une série qui débutait deux jours plus tard. 

Et si on croit cette version, cela signifie que le 20 avril, 8 jours avant le début des préparatifs du Gala, la Fondation n'avait toujours pas de contrat pour l'occupation des lieux?

Donc ni le 30 mars, quand on a dévoilé les noms des athlètes en nomination, ni le 16 avril quand M. Aubut a dévoilé les détails de l'événement en conférence de presse, l'organisme n'avait encore signé ce contrat, alors que cette question aurait dû être réglée bien avant le début des séries, étant donné l'importance du Colisée dans le concept.

On ne connaîtra peut-être pas le fin fond de ce litige, mais tôt ou tard, il faudra le régler. Et dans l'intérêt de nos athlètes, mieux vaut tôt que tard.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer