Le français au et hors Québec

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Philippe Couillard a souligné lundi devant le Parlement de l'Ontario que comme premier ministre du Québec, il assume le rôle primordial de chef d'État de la seule société à majorité francophone d'Amérique. «Cette caractéristique unique est une fierté, mais également une grande responsabilité.» En effet. Son gouvernement ne doit donc pas hésiter à renforcer la Charte de la langue française pour obliger les détaillants à ajouter un descriptif en français à leur marque de commerce en anglais lorsqu'ils font affaire au Québec.

Si le Québec veut que sa spécificité soit reconnue par Ottawa et ailleurs au Canada, il doit lui-même se poser en grand défenseur de cette spécificité dont le coeur est la langue française. Le premier ministre ne peut avoir un discours sur le français lorsqu'il est devant ses concitoyens et un autre lorsqu'il est en visite à Queen's Park ou en Islande. Son propos doit être cohérent.

M. Couillard a beaucoup parlé du rayonnement de la langue française devant les parlementaires ontariens. «Nous devons insister sur les avantages du français pour chacune des régions du Canada. Le rayonnement de la langue française, partout au Canada, est un élément essentiel à la prospérité économique, sociale, culturelle et politique du pays. C'est un élément qui nous distingue toutes et tous, et qui constitue le coeur du caractère spécifique du Québec.»

Un caractère spécifique, cela s'affiche également sur la devanture d'un magasin. Si «Staples» est devenu ici «Bureau en gros», d'autres commerces peuvent faire de même pour se conformer à notre réalité linguistique. Or, après la Cour supérieure, la Cour d'appel a conclu récemment que la Charte de la langue française ne permet pas à l'Office québécois de la langue française d'exiger des détaillants un descriptif en français (magasin, vêtements, jouets, etc.). Le gouvernement va-t-il lui en fournir les moyens?

Ni le premier ministre ni sa ministre responsable de la protection et de la promotion de la langue française, Hélène David, n'ont écarté la possibilité de modifier la Charte. Le jugement est toujours à l'étude au ministère de la Justice.

Ce dossier est l'occasion pour les libéraux de prouver à l'opposition péquiste et aux francophones qu'ils sont prêts à intervenir pour défendre la langue française, et ce, sans refiler un lourd fardeau aux détaillants. Moins de 10 entreprises sont visées. Québec ne provoquera pas une crise linguistique en étant plus exigeant à leur égard et les partisans libéraux anglophones comprendront facilement qu'il vaut mieux ce petit tour de vis qu'une réforme plus large.

Des commerces ont déjà ajouté un descriptif en français. Des détaillants dont la marque de commerce est en anglais acceptent de s'ajuster au marché français et mexicain. Le Québec devrait s'abstenir de réclamer quoi que ce soit parce qu'il est au sein du Canada et qu'il représente un marché plus restreint?

S'il refuse de colmater cette petite faille de la Charte, le premier ministre donnera l'impression qu'il défend et qu'il fait la promotion du français du bout des lèvres. Et de grâce, qu'il rejette l'argument utilisé par son ministre des Affaires intergouvernementales canadiennes et de la Francophonie canadienne, Jean-Marc Fournier, pour justifier le refus de soumettre les entreprises de compétence fédérale à la loi101.  «Plus il y aura du français au Canada, plus le français au Québec se portera bien», selon M. Fournier. C'est un peu court et cela n'inspire pas tellement confiance.

Même si 342000 élèves étaient inscrits en 2011 aux programmes d'immersion en français à l'extérieur du Québec, comparativement à 23000 élèves en 1976, et même s'il y a plus de francophiles, cela ne dispense pas le Québec de défendre la langue française avec vigilance sur son territoire.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer