Jouer pour gagner... quoi?

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Bernard Drainville se désiste de la course à la direction du Parti québécois (PQ) et se rallie à Pierre Karl Péladeau, le meneur. Faut-il parler d'une conversion subite, d'un mariage de raison ou - vilain mot - d'opportunisme? Toutes ces réponses sont bonnes. Si certains se réjouissent de ce ralliement inattendu qui évitera aux militants du Parti québécois de trop s'entre-déchirer, il a cependant le grand défaut de conforter l'opinion des électeurs qui ont du mal à cerner où s'en va le Parti québécois et quelles valeurs l'animent vraiment.

En début de campagne, Bernard Drainville se disait la voix des travailleurs, de la classe moyenne et de la social-démocratie. Mercredi, il se joignait à l'équipe de Pierre Karl Péladeau, qui n'a pourtant pas la réputation d'être «un ami des travailleurs». Les voix discordantes se taisent pour la grande cause, mais ce n'est pas assuré que cela joue en faveur du PQ. Le mou, le flou et l'ambiguïté n'agacent pas seulement lorsqu'on discute d'indépendance.

Il y a une semaine à peine, le député de Marie-Victorin prévenait les militants de ne pas céder à la tentation de s'accrocher à un sauveur qui pourrait n'être qu'un mirage. Confiant, sondages internes en appui, il croyait qu'un deuxième tour serait nécessaire pour choisir le futur chef du PQ.

Bernard Drainville se faisait aussi insistant auprès de PKP au débat tenu jeudi dernier à Québec. «Pierre Karl, ou bien tu n'as pas de plan, ce qui est inquiétant, ou bien tu en as un, mais tu ne veux pas nous le dire, et si tu es élu, on va être pogné avec. Tu as l'obligation de nous dire dans quoi tu veux nous embarquer.» Le candidat Drainville jugeait également important de choisir un chef qui serait capable de répondre aux questions des journalistes tous les jours sans s'enfarger.

Tout ça ne tient plus quelques jours plus tard. Bernard Drainville soutient aujourd'hui que le vote s'est cristallisé, que Pierre Karl a rassemblé une nette majorité derrière lui, qu'il faudrait mener une campagne très dure, voire trop dure. Il dit même qu'il ne faut pas être trop égoïste là-dedans. «Il faut penser à l'équipe, à notre parti et à la cause qu'on porte.» Et à soi, pourrait-on ajouter. Des sondages plaçaient Drainville troisième. Alexandre Cloutier le devançait. En se ralliant à l'équipe du favori, Drainville s'assure d'un bon rôle si PKP devient le chef du parti et premier ministre du Québec en 2018. «Ceux qui me connaissent savent que je joue pour gagner. Toujours», a rappelé l'auteur de la charte des valeurs.

M. Drainville s'est donc présenté hier dans le rôle de rassembleur avec les trois fruits de ses tractations avec PKP. Les deux hommes ont convenu que six mois avant le prochain scrutin, les membres du PQ se prononceront sur la démarche d'accession du Québec à l'indépendance que le parti mettra de l'avant aux prochaines élections, y compris la décision de tenir ou non un référendum dans un premier mandat. Le PQ réclamera aussi du gouvernement libéral une clause d'appauvrissement zéro pour les travailleurs du secteur public. PKP et Drainville ont de plus choisi Sylvain Gaudreault pour arrimer leur stratégie d'économie verte et de Québec sans pétrole en 2050. Aux membres d'évaluer la récolte.

Des arrimages entre la droite, le centre et la gauche, il y en aura d'autres. Mais à la fin de la course à la direction, il restera quoi de ce débat d'idées au PQ auquel Alexandre Cloutier, Martine Ouellet et Pierre Céré continuent heureusement de participer malgré l'avance de PKP? Au-delà de la personnalité et de la popularité d'homme d'affaires du chef, la formation rejoindra-t-elle plus de Québécois? Le PQ perd des votes depuis 1998, rappelait hier le candidat Cloutier. Le PQ a pourtant eu un «sauveur» durant cette période.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer