Des espadrilles et un sac de bonbons

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Leadership fort, budget équilibré, impôts bas, emploi, croissance et sécurité. Retenez bien ces mots. Ils composent le titre du plan budgétaire du ministre des Finances, Joe Oliver, et les mêmes se retrouveront sans aucun doute dans le programme électoral que les conservateurs présenteront à l'automne. Le gouvernement Harper fait de budget et de plate-forme électorale des synonymes. C'est risqué.

Si les conservateurs n'avaient pas de rendez-vous électoral cet automne, il y a fort à parier qu'ils auraient toléré un autre déficit en 2015-2016. Pour bien paraître devant l'électorat, ils affichent un excédent de 1,4 milliard $. Pour y parvenir, ils mettent cependant la prévoyance de côté. Ils rétrécissent l'enveloppe réservée aux imprévus de 3 à 1 milliard $. Comme si le Canada était prémuni contre tout (crise financière et économique, désastre naturel, tensions mondiales). Si M. Oliver avait conservé le même coussin que ses prédécesseurs, un déficit de 600 millions $ apparaîtrait. 

Pour se présenter en bon gestionnaire des fonds publics, Ottawa a aussi vendu ses actions restantes de General Motors et puise 1,8 milliard $ du surplus de la caisse d'assurance emploi. Le ministre table également sur des économies de 900 millions dans le régime de congé de maladie des fonctionnaires. Selon Le Devoir, Ottawa s'attend à perdre 3,6 milliards $ à cause de la dépréciation du pétrole. L'équilibre est donc précaire. Rien pour se montrer supérieur et marteler que les conservateurs contrôlent mieux que les autres les dépenses de l'État.

«Ce sera un bon budget pour le Canada et pour tous les Canadiens d'un océan à l'autre et pour toutes les sphères de la société», disait lundi Joe Oliver après avoir acheté ses espadrilles New Balance. Il a en effet concocté son budget pour que les candidats de son parti puissent parcourir le pays en offrant un petit quelque chose afin d'obtenir un vote. Qu'importe si certaines dépenses se réalisent seulement en 2017, en 2019, voire dans 10 ans. Il a pris soin également de rappeler dans son budget les réalisations des conservateurs depuis 2006.

Ottawa joue à fond la carte de la sécurité. Les attentats de l'automne et le groupe État islamique insécurisent les Canadiens? Plus d'argent pour les Forces armées canadiennes, pour la GRC, pour le Service canadien du renseignement de sécurité, pour l'Agence des services frontaliers pour lutter contre le terrorisme, et pour la mission en Irak et en Syrie.

En espadrilles ou en souliers vernis, les conservateurs pourront par ailleurs dire qu'ils remettent de l'argent dans les poches des Canadiens, favorisent l'épargne, soutiennent les familles avec de jeunes enfants, comprennent les aînés, facilitent la vie des personnes handicapées et font preuve de compassion en faisant passer de six semaines à six mois la durée des prestations de compassion de l'assurance emploi.

Même si le Directeur parlementaire du budget a déploré que le fractionnement du revenu et le rehaussement du plafond annuel de cotisation à un CELI soient surtout utiles pour les plus riches, le ministre va de l'avant. Et pourtant, il prend la peine de souligner que la moitié des Canadiens gagnent moins de 42 000 $ par année. Ce ne sont sûrement pas eux qui mettront 10 000 $ dans un CELI...

Les conservateurs pourront aussi traverser le Canada en se présentant comme des alliés des petites et des moyennes entreprises. Ottawa ramènera de 11 à 9 % le taux d'imposition des PME d'ici 2019. Ils mettent aussi des sous dans le transport en commun, dans les infrastructures et dans la recherche. 

Jean Chrétien disait que le Canada était «le plus meilleur pays du monde». Joe Oliver renchérit à la fin de son discours : «Ensemble, faisons du meilleur pays au monde un pays encore plus formidable. Un autre slogan de campagne».

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer