L'inconduite de P.K. Couillard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Les partisans des Sénateurs d'Ottawa sont probablement convaincus que P.K. Subban méritait une suspension pour le coup de bâton à l'endroit de Mark Stone. Ceux du Canadien disent que ça ne valait pas une inconduite de match.

La même dynamique règne en politique.

Les partisans du Parti québécois croient que les «journaux de Desmarais», dans lesquels ils persistent à voir Le Soleil, tentent d'étouffer la controverse sur le rôle joué par Philippe Couillard comme administrateur de deux entreprises. Les libéraux, eux, diront que l'affaire est orchestrée par Québecor.

En politique, le doute raisonnable équivaut à la condamnation. L'opposition le sait trop bien et entend tirer le maximum de cette histoire pour accoler au premier ministre l'image d'un administrateur négligent qui protège des amis corrompus. Le Parti libéral du Québec ferait la même chose si les rôles étaient inversés. Mais que dit la preuve, au juste?

Hans Peter Black est accusé de fraude par la commission des valeurs mobilières du New Hampshire. Il siégeait à plusieurs conseils d'administration, dont celui de la compagnie ontarienne Amorfix Life Science, présidée par M. Couillard entre 2010 et 2012.

Il aurait trompé trois investisseurs du New Hampshire, dont il était le conseiller financier. Il les a convaincus d'investir dans cinq entreprises sans dévoiler qu'il possédait des intérêts dans chacune d'elles; sans les informer du risque élevé de ces placements; et, enfin, sans divulguer les nombreuses poursuites dont il faisait l'objet.

Sur ses conseils, les trois clients de M. Black ont investi près d'un demi-million de dollars sur plus de 10 ans. Leurs pertes jusqu'ici montent à 26 000 $, mais la perte de valeurs sur les actions qui leur restent approche les 180 000 $. La preuve de la commission des valeurs mobilières contre l'homme d'affaires est écrasante, mais où situer M. Couillard dans tout ça?

L'investissement dans Amorfix aura généré 6000 $ de pertes au total, soit moins de 5 % des pertes prévues pour tous les placements, d'une part. Et rappelez-vous que les agissements de Black au New Hampshire n'avaient aucun lien avec les opérations d'Amorfix.

On évoque par ailleurs des paiements qu'Amorfix aurait faits à Black, pour mettre en doute la gestion de M. Couillard. Ces paiements représentent 35 000 $ sur cinq ans, ou 7000 $ par année. Rien qui permet de tirer des conclusions.

On peut se demander s'il est possible que M. Couillard ait été plus intéressé par les recherches médicales d'Amorfix que par les agissements d'un de ses actionnaires et administrateurs. La réponse variera selon l'opinion que vous avez du premier ministre.

Dans l'autre dossier, on l'accuse de conflit d'intérêts parce qu'il a siégé au conseil de la société minière Canadian Royalties, qui vient de recevoir un financement de 100 millions $ d'Investissement Québec. En apparence peut-être, sauf que...

Au moment où il siégeait à son conseil, Canadian Royalties a fait l'objet d'une prise de contrôle hostile - la distinction est importante - d'un groupe chinois. En d'autres mots, le premier ministre, ainsi que tous les autres administrateurs, parmi lesquels un certain Arthur Porter, a été éjecté de l'entreprise, avec laquelle il n'avait donc plus aucun lien, ni personnel ni financier.

Si votre idée est déjà faite, aucun de ces éléments n'y changera rien. Vous resterez convaincu qu'il n'y a «pas de fumée sans feu» et que ce que nous essayons de faire ici, c'est de le blanchir.

La réalité, c'est qu'il s'agit bel et bien d'un «amalgame» monté en épingle. Mais quel parti oserait prétendre ne pas manger de ce pain-là?

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer