Le Québec avance ou recule?

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) «Ensemble, continuons à faire avancer le Québec», a lancé mardi Philippe Couillard, qui entame sa deuxième année à la tête du gouvernement. Le principal défi du premier ministre et de son équipe sera de convaincre les Québécois qu'ils avancent bel et bien, et non qu'ils reculent.

Le chef libéral s'est fait reprocher plus d'une fois de ne pas avoir affiché tout son programme lors de la campagne électorale de 2014. Il a de plus trahi quelques promesses. Mardi, il a au moins reconnu qu'une autre année exigeante attend les Québécois. «Le panier de services publics sera ramené plus près de nos moyens.» Reste à voir maintenant à quoi les citoyens devront renoncer pour maintenir l'équilibre budgétaire si l'embellie économique tarde. Reste à voir si les valeurs et les principes qui ont guidé jusqu'à maintenant le Québec - et auxquels M. Couillard dit adhérer - seront préservés ou s'ils seront varlopés au nom du déficit zéro et dans l'espoir de voir fondre les taxes et les impôts.

Les choses se corsent pour la population et aussi pour les libéraux. La majorité silencieuse va-t-elle demeurer silencieuse? Le chef et ses troupes ont beau répéter qu'ils appliquent la rigueur pour la prospérité et le bien des Québécois, ils devront se montrer encore plus convaincants et faire preuve de cohérence. À qui va servir le grand ménage dans les dépenses de l'État? À payer les hausses de salaire des médecins et des dirigeants des centres intégrés de santé et de services sociaux, les indemnités de départ des ministres et la retraite de Thierry Vandal et compagnie, alors qu'eux doivent subir gel de salaire et coupe dans leur régime de retraite et rêver de dénicher un meilleur emploi? 

M. Couillard martèle que le Québec doit cesser de vivre sur la carte de crédit. Très bien. Nous partageons cet avis pourvu que les citoyens plus pauvres et ceux de la classe moyenne ne soient pas obligés de s'endetter pour avoir des soins de santé ou pour que leur enfant en difficulté à l'école obtienne de l'aide.

Le premier ministre notait l'an dernier que le Québec est la société nord-américaine où les inégalités sont les moins criantes en raison de nos efforts de redistribution de la prospérité collective. Cela doit demeurer, et cet objectif doit animer tous les acteurs de la société et non seulement agrémenter le discours politique. 

À la demande de l'Institut du Nouveau Monde, un panel de 24 économistes et experts des politiques publiques de divers horizons a analysé les effets du dernier budget Leitão sur les inégalités. Il conclut que les mesures annoncées risquent d'augmenter légèrement les inégalités économiques et sociales. La vigilance est donc de mise.

Bien sûr, les prochaines élections ne sont qu'en 2018. Les libéraux sont majoritaires, et l'opposition est faible. Une bonne partie de la population reconnaît également la nécessité de mettre fin au déficit structurel du Québec et de réduire sa dette. Tout ça ne dispense toutefois pas le gouvernement d'avancer avec prudence et de faire des choix qui tiendront la route dans 5, 10 et 15 ans. Des choix qui ne nous ramèneront pas au temps où seuls les mieux nantis avaient accès à de bons soins de santé, à une bonne éducation et à des services de garde éducatifs.

Lundi, à peine 22 % des répondants à un sondage SOM se disaient persuadés que la réforme Barrette améliorera l'accès aux soins de santé. En mars, un sondage CROP-Le Soleil indiquait une baisse de huit points dans les intentions de vote du Parti libéral du Québec. Des libéraux expriment aussi des réserves. Michelle Courchesne juge le gouvernement autoritaire et invite Gaétan Barrette à se montrer plus rassembleur. Monique Jérôme-Forget estime pour sa part qu'il n'y a pas beaucoup de gras à couper dans la machine gouvernementale. 

Ce sont des signaux que l'équipe Couillard ne peut ignorer.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer