Taxer les couches ou les riches?

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) «On est-tu rendus assez pauvres au Québec pour être obligés de taxer les couches pour les bébés?» se demande Amir Khadir. Bien sûr que non. Le Québec a cependant besoin de faire un grand ménage dans sa fiscalité, de hausser le niveau de vie de ses citoyens sans devoir charcuter tous les services publics, de stimuler son économie et de créer des emplois. Baisser les impôts et augmenter la TVQ et certains tarifs permettrait d'atteindre ces objectifs, selon la commission sur la fiscalité présidée par Luc Godbout. Pourquoi ne pas essayer?

Évidemment, on préférerait tous payer moins d'impôts et ne pas assumer en contrepartie une taxe de vente plus élevée ni une facture d'essence et d'électricité plus salée. C'est si simple de dire «faisons payer les riches», le riche étant toujours le voisin, le boss, la banque ou le beau-frère. Jamais nous. Or, il faut bien que l'État ait des revenus pour payer ses factures.

Il est tentant de conclure que la commission change «quatre trente sous pour une piastre». Les Québécois auront plus d'argent sur leur paye chaque semaine, mais selon leur profil (fumeur, buveur de bière, propriétaire de grosse maison ou de voiture de luxe), ils devront payer plus pour certains biens de consommation. Du pareil au même?

Pas pour les huit experts qui, selon le modèle économique utilisé, concluent que le dosage fiscal qu'ils préconisent augmente de 600 millions $ le revenu personnel disponible, hausse de 2 milliards $ le PIB et peut créer à terme 20 000 emplois. Leur réforme s'autofinance et prévoit des mesures pour protéger les faibles revenus qui écoperaient d'une hausse de TVQ.

Dans le contexte où le Québec peine à créer des emplois - on se demande encore comment les libéraux réussiront à atteindre la cible de 250 000 -, pourquoi se priver d'une réforme qui pourrait en générer 20 000? Négligeable, une croissance du PIB de 0,6 %? Une poussière, admet le professeur Godbout. Mais une province à la traîne peut-elle s'en priver? Les travailleurs touchant de maigres augmentations de salaire apprécieront sans doute voir leur revenu disponible en hausse. Selon leurs habitudes de consommation, il en restera plus ou moins dans leurs poches.

Nous verrons dès jeudi, lors de la présentation du budget, ce que le ministre Carlos Leitão aura retenu du travail des experts et quelle suite le gouvernement y réservera. Québec fera-t-il sien le dosage fiscal suggéré par la commission ou le trouvera-t-il trop indigeste pour les contribuables, donc trop nocif pour un gouvernement dont la cote de popularité chute? Il serait malvenu de ne rien tirer d'un rapport sérieux qui a coûté près de 2 millions $ aux contribuables. Politiciens, particuliers et entreprises déplorent sans cesse la lourdeur et la complexité du régime fiscal. Il faut avoir le courage de changer les choses ou cesser de se plaindre. Cesser aussi de faire miroiter aux électeurs qu'ils peuvent avoir le beurre et l'argent du beurre.

Si Philippe Couillard et Carlos Leitão avaient les talents de pédagogue de Luc Godbout, si les partis politiques mettaient de côté la partisanerie stérile, si les particuliers et les entreprises cessaient de croire qu'ils peuvent toujours tout avoir de l'État, mais en payant toujours moins d'impôts et de taxes, le Québec pourrait à partir du rapport Godbout bâtir un régime fiscal qui serait plus avantageux pour la majorité de la population.

Le modèle qu'il suggère est bien sûr perfectible. On peut toujours détaxer encore les couches et les livres. On peut augmenter la TVQ de 0,5 % au lieu de 1 % si on craint un écart de 3 % entre l'Ontario et le Nouveau-Brunswick. Si on conserve une chose, il faudra cependant en sacrifier une autre, dont une baisse d'impôt moindre. On n'en sort pas. L'équilibre des finances publiques et le maintien de bons services publics imposent des choix.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer