Adieu Colisée, à bientôt LNH

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le maire de Québec, Régis Labeaume, a pour ainsi dire signé l'acte de décès du Colisée la semaine dernière. Certains lui reprochent d'avoir changé sa position à quelques reprises sur ce dossier, mais, dans le fond, M. Labeaume n'a jamais manifesté beaucoup d'enthousiasme pour investir dans un édifice auquel personne, jusqu'ici, n'a trouvé de vocation. On peut difficilement l'en blâmer.

Le maire dit par ailleurs avoir entre les mains l'évaluation des coûts de la démolition de cet édifice, mais il a choisi de garder cette information-là pour lui. Ces coûts devraient être rendus publics dès maintenant, afin de donner le temps aux contribuables de se faire leur propre opinion. 

C'est triste de voir un témoin de l'histoire ainsi condamné. La Ville aurait peut-être pu faire plus d'efforts pour sa sauvegarde, mais compte tenu des coûts faramineux du nouvel amphithéâtre, il serait difficile de justifier un investissement additionnel dans cette infrastructure vieillissante.

La saga du vieux Colisée est par ailleurs riche d'enseignements pour l'avenir. M. Labeaume a ainsi écarté l'idée d'en faire un cinéma pour ne pas, dit-il, entrer en compétition avec ceux qui existent actuellement. La même logique devra prévaloir lorsque l'amphithéâtre aura besoin de vendre des billets pour payer les coûts de construction et d'exploitation. Il faudra s'assurer de ne pas nuire au secteur du spectacle.

Et puisqu'on parle de coûts d'exploitation, maintenant qu'il est question de démolir le Colisée, voilà que le maire nous apprend que la Ville n'a jamais eu un portrait satisfaisant des coûts d'entretien, qui pourraient être plus élevés qu'on l'avait cru jusqu'ici. 

Il faut espérer qu'on fera montre d'autant de rigueur quand viendra le temps de faire le calcul des coûts et des revenus liés au nouvel amphithéâtre. Le portrait qu'on nous en a brossé jusqu'ici est au mieux incomplet, voire trompeur. 

Il reste que le succès ou l'échec de l'opération dépendra de la venue, ou non, à Québec d'une équipe de la Ligue nationale de hockey (LNH). Depuis quelques mois, tous les regards sont tournés vers l'Ouest, à Las Vegas. Cela veut-il dire que Québec est oubliée? Pas nécessairement. 

L'enthousiasme de Gary Bettman pour Las Vegas contraste avec la réserve dont il fait preuve lorsqu'il s'agit de Québec. Mais il a toujours été clair que la LNH doit trouver de nouveaux marchés dans l'ouest pour rétablir l'équilibre entre les deux associations. Dans cette optique, l'octroi d'une franchise à Las Vegas, voire aussi à Seattle, ne nuit pas nécessairement aux chances de Québec. Au contraire, si un rééquilibrage libérait des places à ce bout-ci du continent, cela peut ouvrir des portes au projet de Quebecor, dans l'éventualité où la Ligue voudrait célébrer son centenaire, en 2017, par une expansion.

Le suspense risque donc de s'étirer sur deux ans. Après, Québec sera fixée sur son avenir au sein de la ligue. 

Le véritable défi sera de rentabiliser l'achat d'une franchise, à plus de 300, peut-être même 400 millions $, dans ce qui serait l'un des plus petits marchés de la LNH. Ça n'est pas impossible. 

Dans une analyse de la valeur des franchises de la LNH publiée en 2014, le magazine Forbes notait que pour une première fois, toutes les villes canadiennes se sont classées dans les 16 franchises les plus rentables, sur les 30 équipes. Le magazine notait qu'au Canada, la passion des amateurs pour leur sport national permettait à de petits marchés comme Winnipeg de se démarquer. 

Alors, l'espoir n'est pas interdit, il n'est qu'en veilleuse. Jusqu'en 2017.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer