Avantage Québec et Ontario

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Pierre-Paul Noreau
Le Soleil

(Québec) Les parlementaires canadiens sont de retour aux Communes après la pause des Fêtes. Cette session qui reprend est capitale pour les grands partis puisqu'elle est le prélude aux élections générales de l'automne. Or, dans la vaste opération de séduction qui s'amorce, l'Ontario et le Québec sont d'incontournables points de mire. Et les deux provinces centrales devraient normalement en tirer un sérieux profit.

En choisissant 121 des 338 députés que comptera le prochain Parlement, soit plus du tiers des élus, les électeurs ontariens seront assurément les plus courtisés. C'est d'autant plus plausible qu'avec la chute du prix du pétrole, la relance du secteur manufacturier canadien devient vitale pour la croissance économique du pays. Il faut donc créer les conditions de la remise en forme de la grosse province dont le taux de chômage de 7% excède encore la moyenne canadienne de 6,6 %.

Mais il y a un hic. Les relations sont tendues entre Stephen Harper et Kathleen Wynne arrivée au pouvoir en février 2013. Réclamée à maintes reprises depuis plus d'un an par la première ministre ontarienne, une rencontre de travail avec son homologue canadien a finalement eu lieu il y a quelques jours seulement.

Les motifs de contentieux entre les deux politiciens sont nombreux, la dirigeante libérale n'hésitant pas à critiquer l'indifférence d'Ottawa sur des dossiers jugés capitaux par Queen's Park, notamment sur les dépenses d'infrastructures, les pensions de vieillesse et le déficit provincial.

Les deux ont bien sûr intérêt à s'entendre, mais Stephen Harper ne fera pas de cadeau à Kathleen Wynne et agira avant tout dans le sens de ses intérêts partisans. S'il est une chose dont la preuve n'est plus à faire, c'est que le chef conservateur est un redoutable tacticien lorsqu'il est question d'élections. Il n'est pas du genre à gaspiller ses munitions. Sachant que Justin Trudeau a déjà prêté main-forte à Kathleen Wynne en période électorale, elle lui rendra vraisemblablement la pareille dans les mois à venir. Au mieux, elle ne peut donc être pour le chef conservateur qu'une alliée très circonstancielle.

À cet égard, les Québécois seront mieux servis par l'approche courtoise et intéressée préconisée par Philippe Couillard à l'égard de son vis-à-vis fédéral. S'il a son franc-parler avec ses adversaires, l'ancien ministre de la Santé agit avec Ottawa en étant conscient qu'il serait contre-productif de prendre Stephen Harper à rebrousse-poil.

Ottawa ayant la bourse la mieux garnie, ce dernier peut au contraire lui donner un coup de pouce inespéré dans le contexte de rationalisation sévère des dépenses gouvernementales ayant cours au Québec.

D'une part, le chef conservateur souscrit nécessairement à l'approche du gouvernement Couillard qui tient à équilibrer rapidement les finances publiques québécoises. Le gouvernement canadien veut lui aussi respecter sa promesse de faire disparaître le déficit, malgré le ralentissement.

D'autre part, même s'ils ne l'admettraient jamais, les conservateurs fédéraux étaient probablement déçus de voir les souverainistes battus aux dernières élections. Toute menace à la fédération est en effet un atout pour celui qui gouverne dans la capitale fédérale. Alors, faute de confrontation, il faut miser sur le partenariat entre les deux capitales. Et c'est là que Philippe Couillard peut aller chercher des ententes, de l'argent et des projets pour sa stratégie maritime du Saint-Laurent et pour le Plan Nord, misant sur le fait que Stephen Harper n'est certainement pas homme à avoir oublié que les électeurs québécois sont toujours capables d'un grand balayage...

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer