Laïcité: un faux débat

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La mort des auteurs de l'attentat du Charlie Hebdo ne freinera pas pour autant l'onde de choc que les terroristes ont voulu provoquer par leur action. Nous entrons dans la deuxième phase de leur plan, et les gestes que nous poserons, à partir de maintenant, décideront de leur victoire ou de leur défaite.

Quel était leur objectif? Venger l'honneur du prophète? Non, cela n'était qu'un écran de fumée. Ce que recherchent avant tout les terroristes, par cette action quasi militaire, c'est d'accroître les tensions entre les communautés afin d'accentuer la marginalisation de l'Islam. Car c'est l'exclusion qui alimente la radicalisation et leur amène de nouveaux adeptes.

Vue sous cet angle, la publication des caricatures en 2005 par un quotidien danois était-elle une erreur? On aurait sans doute pu faire l'économie de cette bataille, mais cela n'aurait pas empêché la montée du terrorisme au cours de la dernière décennie. Derrière la controverse des caricatures se cachait un problème plus grave: des groupes radicaux qui croient avoir droit de vie ou de mort sur des citoyens, en raison de leurs idées. Et là-dessus, il ne peut y avoir de compromis.

Si les réactions de plusieurs musulmans à ce qui constitue, pour eux, un affront étaient démesurées, certaines des réactions entendues hier l'étaient tout autant. Simon Durivage évoquait une «troisième guerre mondiale» sur les ondes de RDI. Heureusement que David Morin, professeur à l'Université de Sherbrooke, et les autres panélistes étaient là pour calmer les esprits. Le terrorisme constitue une menace, mais nous avons tout ce qu'il faut pour assurer notre sécurité dans le cadre de nos lois démocratiques, a rappelé avec raison M. Morin.

Certains ont évoqué, dès le lendemain du drame, le sempiternel «débat sur la laïcité». Mais comment le port d'un signe religieux - un crucifix, par exemple - peut-il être associé à une telle barbarie?

Évidemment, ce n'est pas à un crucifix que pensent ceux qui réclament ce débat. La «laïcité» est un euphémisme derrière lequel se cache la crainte d'une présence grandissante de la religion musulmane. Et cette peur est, elle aussi, disproportionnée.

En 2011, le Québec comptait 243 000 citoyens de religion musulmane, contre 6,4 millions de religion chrétienne (dont 5,8 millions de catholiques) et près de 1 million qui déclaraient n'appartenir à aucune religion. Rien là pour justifier une psychose.

La France compte beaucoup plus de musulmans, plus de quatre millions, soit 8 % de sa population, mais ceux-ci ne forment pas pour autant un bloc monolithique, et la grande majorité réprouve l'horrible violence dont nous avons tous été témoins.

La plus grande menace en France n'est pas musulmane. Il suffisait d'entendre la déclaration qu'a faite Marine Le Pen, chef du Front national, à la suite des attentats pour le comprendre. Il y avait presque de la jubilation.

Son parti, rappelons-le, a récolté plus de 25 % du vote lors des dernières élections européennes et s'est associé au Parti pour la liberté du Néerlandais Geert Wilders. Lors d'une assemblée du Front national à Lyon cette année, Wilders déclarait: «Et tous ceux qui refusent de s'adapter à nos valeurs, mettez-les dehors et ne les laissez jamais revenir! Parce que les seuls maîtres aux Pays-Bas sont les Néerlandais, tout comme les seuls maîtres en France sont les Français!»

C'est pour ce parti-là que 25 % des Français ont voté, et cette proportion risque fort d'augmenter.

Dans l'immédiat, il faut accentuer la lutte contre le terrorisme et trouver des façons de freiner l'endoctrinement auquel se livrent, à travers les réseaux d'Internet, les groupes islamistes radicaux. Mais à plus long terme, il faudra aussi enrayer la radicalisation de la droite, qui profitera du climat de terreur pour étendre son emprise.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer