Avant de jeter les dés

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Les élections qui s'annoncent au fédéral et la course à la chefferie du Parti québécois (PQ) pourraient changer en profondeur la dynamique sur l'échiquier politique canadien.

Pour ceux qui votent, toute élection est - par définition - un exercice d'optimisme, un peu comme le magasinage avant les Fêtes. C'est l'occasion de croire que les choses vont s'améliorer. Quand vient le temps de payer la note, c'est une autre histoire. Parlez-en à Philippe Couillard.

À Ottawa, la course sera passionnante. Le Nouveau Parti démocratique jouit d'un appui suffisant pour empêcher la polarisation du vote entre les deux autres. Malgré un travail remarquable comme chef de l'opposition, Thomas Mulcair n'a pas été en mesure, jusqu'ici du moins, de donner à son parti l'impulsion qui lui aurait permis de consolider l'avantage obtenu par son parti, sous Jack Layton, aux dernières élections.

Bien des choses peuvent survenir dans les quelques mois qui nous séparent de l'échéance électorale, surtout avec le procès de l'ex-sénateur Mike Duffy, mais le problème, pour M. Mulcair, est que le transfert des votes, lorsqu'il y en a, se fait du Parti conservateur vers le Parti libéral. Il aura donc une forte pente à remonter s'il espère renverser la vapeur.

Le premier ministre Stephen Harper, lui, a regagné depuis l'automne une partie de la popularité perdue. Il se présente aux élections avec un surplus budgétaire et jouit d'une forte crédibilité comme premier ministre auprès d'une portion de l'électorat, mais cela sera-t-il suffisant pour rééditer l'exploit de 2011 et décrocher une majorité de sièges avec une minorité de votes?

Les électeurs «modérés», qui lui ont donné une chance la dernière fois, n'auront pas nécessairement envie de renouveler l'expérience. Le virage vers la droite, le contrôle de l'information et du pouvoir par le cabinet du premier ministre, la perte de crédibilité du pays sur la scène internationale en feront réfléchir plusieurs, mais ce politicien est loin d'être battu.

Enfin, M. Trudeau a réussi là où ses trois prédécesseurs ont échoué, soit à redonner une base solide à son parti, grâce à laquelle celui-ci peut de nouveau aspirer à la victoire.

La lune de miel qui a suivi son accession à la tête du Parti libéral du Canada n'a pas été interrompue par les erreurs que le chef libéral a commises et la faiblesse de certaines de ses positions, notamment sur le déploiement des CF-18 en Irak. Cela ne durera pas toujours. Justin Trudeau est, à tort ou à raison, celui qui incarne le plus un hypothétique «changement», mais la campagne électorale sera un puissant révélateur des faiblesses et de l'inexpérience du chef.

Dans ce genre de lutte à trois, à peu près tous les scénarios sont possibles. Mais de notre côté de l'Outaouais, la course à la chefferie du Parti québécois est tout ce que les élections fédérales ne sont pas.

Il y a un déséquilibre évident entre les camps adverses et puis, sur le plan politique, le PQ est plus proche du déficit que du surplus. À l'heure actuelle, le seul candidat qui puisse battre Pierre Karl Péladeau est M. Péladeau lui-même, et ses cinq adversaires vont tout mettre en oeuvre pour le faire trébucher d'ici le mois de mai.

L'enjeu est de taille, le PQ arrive à un tournant de son histoire, il risque de devenir un tiers parti s'il ne parvient pas à se renouveler. Ici, c'est M. Péladeau qui incarne le changement, personne n'en doute, mais le changement ne débouche pas nécessairement sur le renouveau. Le candidat ne se résigne pas à rompre ses liens avec l'entreprise familiale. Cela peut jouer en sa faveur dans une course à la chefferie, mais s'il remporte son pari, il devra se montrer capable de s'affranchir de ce lien s'il espère mener son parti au pouvoir.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer