L'incontestable maire Labeaume

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Même s'il a obtenu un mandat fort, cela ne confère pas à Régis Labeaume l'autorité de bafouer les droits des autres, de se prendre pour un juge et de menacer d'attribuer le nom d'une taxe à une entreprise qui ne partage pas son point de vue et le conteste devant les tribunaux. M. Labeaume a été élu maire de Québec. Ni plus ni moins.

M. Labeaume a une fois de plus lundi usé d'intimidation en avertissant les gens d'affaires qu'une taxe spéciale «Galeries de la Capitale» pourrait faire augmenter leur compte de taxes en 2016. Et qu'a fait le centre commercial pour recevoir cette étiquette, cette disgrâce? Il a osé contester une décision de la Ville et de son maire qui lui ont refilé en 2013 un deuxième compte de taxes pour faire taire la grogne d'autres commerçants, quelques mois avant les élections municipales. Malheureusement pour le maire transformé en Robin des bois, les Galeries ont eu gain de cause devant la Cour supérieure, obligeant la Ville à renoncer au 1,2 million $ ajouté à la première note de 14 millions $. La Ville a porté la cause en appel.

Dans une autre ville, avec un autre maire, on pourrait dire que la justice suit son cours, qu'il s'agit d'un beau cas à trancher. Une ville peut-elle taxer une fois, deux fois, autant de fois qu'elle le veut dans une année? La question est pertinente et en soulève d'autres. Selon quels critères? Pour corriger une erreur administrative ou au gré de la réaction des contribuables et de l'humeur des candidats aux élections?

À Québec, avec Régis Labeaume, un litige s'amplifie. Le maire estime que seul lui - et ses avocats - a raison. Le contestataire ne peut être qu'un mauvais citoyen corporatif, qu'une entreprise qui se fout du sort réservé aux petits commerçants. Les autres dirigeants, les autres avocats et les juges qui rendent une décision contraire à la sienne ont forcément tort.

Le maire se permet donc sans gêne de les montrer du doigt, de les menacer d'introduire une taxe à leur nom s'ils ne laissent pas tomber leur poursuite. Il tente de diviser pour régner. Qu'importe pour lui que nous vivions dans un État de droit. Ses volontés et ses intérêts politiques doivent primer.

Québec a beau avoir ses mystères, ses citoyens devraient s'inquiéter et non se réjouir du comportement de leur maire. Son attitude crée un inutile climat d'affrontement et rien n'assure que les contribuables y gagnent. À combien se chiffrent les frais d'avocats payés par les contribuables de Québec pour se porter à la défense du maire, des conseillers et de la Ville depuis que M. Labeaume en est à sa tête? Quels sont les gains des contestations?

Prenons seulement le dossier des pompiers. La Cour supérieure a tranché en novembre que la Ville devait verser 300 000 $ aux pompiers de Québec pour les propos diffamatoires tenus par l'ex-conseiller Richard Côté. Responsable en 2009 de la sécurité publique, l'élu avait accusé les pompiers de mettre en danger la sécurité de la population et de cacher ou d'omettre volontairement de remplir des rapports d'incendie. Québec a déboursé plus de 300 000 $ en frais judiciaires dans ce dossier.

Un arbitre du travail avait précédemment donné raison aux pompiers. Qu'en avait conclu M. le maire? Que c'était un beau cas pour remettre en question le système d'arbitrage. «Le problème de l'arbitrage, on le dit souvent, c'est un seul individu qui décide de tout. On est contre ça.» La Ville a contesté et perdu devant un juge.

Québec s'oppose aussi à une très sévère décision de la Commission des relations du travail l'obligeant en août à réintégrer l'ancien chef de peloton du Service de protection contre l'incendie, Charles Marcoux, destitué illégalement.

La Ville et son maire ne renoncent à aucun recours, mais une entreprise devrait subir sans broncher une décision sous peine de représailles. On appelle cela un abus de pouvoir.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer