Au nom du droit à l'éducation

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Si Québec cherchait encore une bonne raison de tenir sa promesse de mettre au pas les écoles juives illégales, la mise en demeure déposée la semaine dernière par un ancien hassidique qui reproche aux instances gouvernementales de l'avoir privé de l'éducation séculière à laquelle il avait droit en est assurément une.

La poursuite que Yonanan Lowen envisage d'intenter contre le ministère de l'Éducation, la Direction de la protection de la jeunesse (DPJ), la commission scolaire la Seigneurie-des-Mille-Îles et deux écoles juives - et qui pourrait se transformer en action collective - ajoute à la pression exercée sur le gouvernement Couillard pour qu'il s'attaque rapidement et sérieusement aux écoles exclusivement religieuses qui ne respectent pas les programmes obligatoires.

C'est l'entente intervenue il y a deux semaines entre le gouvernement du Québec et une école illégale juive d'Outremont, l'Académie Yeshiva Toras Moshe, qui aurait motivé M. Lowen à intenter son recours. En vertu de cette entente pas très orthodoxe (ou trop, c'est selon), ce sont les parents de la communauté satmar qui, bien que n'ayant eux-mêmes à peu près pas reçu de scolarisation séculière, se chargeront d'enseigner à la maison le programme du ministère de l'Éducation sous la supervision de la commission scolaire English Montreal, permettant à l'Académie Yeshiva Toras Moshe de poursuivre son enseignement religieux.

L'entente ne précise pas combien d'heures devront être consacrées aux matières obligatoires. On sait seulement que la commission scolaire English Montreal risque d'en avoir plein les bottes, elle qui devra s'adapter à l'arrivée de 160 élèves déphasés et s'assurer que les enfants avancent dans leurs apprentissages à la maison. Le genre d'accommodement pas exactement raisonnable qui ne doit pas servir de modèle à d'autres écoles illégales.

Par ce compromis qui aura évité un procès à l'Académie Yeshiva Toras Moshe, le gouvernement Couillard a fait la démonstration qu'il a ce qu'il faut pour faire respecter les règles du régime pédagogique québécois. Et qu'il n'en tient qu'à lui de faire fermer les écoles récalcitrantes. Le ministre de l'Éducation, Yves Bolduc, avait d'ailleurs promis en avril dernier de régler une fois pour toutes le problème de ces écoles clandestines. «Elles sont illégales, nous devons les fermer, c'est aussi simple que ça», avait déclaré le ministre fraîchement nommé.

À l'heure actuelle, des centaines d'enfants hassidiques - Québec ne connaît pas leur nombre exact (!) - fréquenteraient toujours ces écoles parallèles. Des centaines d'enfants qui risquent de voir leur développement sérieusement hypothéqué à cause de l'inaction du gouvernement. Comme Yonanan Lowen, qui dit être incapable de trouver un emploi hors de la communauté et se sentir «comme un enfant» à 37 ans.

Piloté par la Clinique Juripop, le recours de M. Lowen soulève des questions fort pertinentes. Il rappelle notamment que le droit à l'éducation est prévu à la Charte des droits et libertés de la personne et encadré par la Loi sur l'instruction publique. Que l'article 38 de la Loi sur la protection de la jeunesse établit clairement que «la sécurité ou le développement d'un enfant peut être considéré comme compromis» si cet enfant est d'âge scolaire et qu'il «ne fréquente pas l'école ou s'en absente fréquemment sans raison». Et que la DPJ a l'obligation d'intervenir lorsque l'article 38 n'est pas respecté.

Le gouvernement a le devoir de s'assurer que les enfants hassidiques reçoivent l'éducation à laquelle ils ont droit. Il ne peut laisser l'intégrisme de leurs parents et de leur communauté compromettre impunément leur avenir. Un précepte dont il devra tenir compte dans son très attendu projet de loi sur la neutralité de l'État, censé non seulement baliser les accommodements religieux, mais aussi prévoir des mécanismes de lutte contre l'intégrisme, le vrai problème derrière les écoles illégales hassidiques.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer