Protéger ses arrières

-... (Photo La Presse Canadienne)

Agrandir

-

Photo La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Québec) On a beau la retourner de tous les côtés, difficile de ne pas voir dans l'attaque d'Ottawa, survenue deux jours après celle de Saint-Jean-sur-Richelieu, la preuve que le Canada est bel et bien la cible de terrorisme. Et qu'il n'était pas préparé, avant mercredi du moins, à faire face à cette menace.

La nouvelle a eu l'effet d'un coup de massue. Un des deux militaires qui montaient la garde devant le Monument commémoratif de guerre est tombé mercredi matin sous les balles d'un tireur. Le suspect a ensuite réussi à pénétrer à l'intérieur de l'hôtel du parlement, où il a tiré plusieurs coups de feu avant d'être abattu à son tour. Bilan : deux morts, le militaire Nathan Frank Cirillo et son tueur, Michael Zehaf-Bibeau. Trois personnes ont aussi été légèrement blessées.

Là encore, la prudence est de mise. Les autorités politiques et policières ont rappelé à plusieurs reprises mercredi l'importance de ne pas sauter aux conclusions avant la fin de l'enquête. Avec raison.

Sauf que... Au Canada, l'article 83,01 du Code criminel définit le terrorisme comme un acte commis «au nom - exclusivement ou non - d'un but, d'un objectif ou d'une cause de nature politique, religieuse ou idéologique» en vue d'intimider la population «quant à sa sécurité [...] ou de contraindre une personne, un gouvernement ou une organisation nationale à accomplir un acte ou à s'en abstenir».

À Saint-Jean-sur-Richelieu, ce sont des militaires qui ont été ciblés par Martin «Ahmad» Couture-Rouleau, un adepte de l'islamisme radical. Idem à Ottawa. Dans ce dernier cas, le Parlement canadien, un autre symbole, a également été visé par le tireur, lui aussi un intégriste. On voudrait croire que ces attentats ne sont rien d'autre que les oeuvres isolées de malades, d'illuminés. Oublier que les suspects se revendiquaient tous deux d'une idéologie religieuse extrémiste et qu'ils figuraient tous deux sur la liste des 90 Canadiens surveillés pour leur intégrisme.

Peut-être les enquêtes révéleront-elles que les meurtriers étaient aux prises avec de sérieux problèmes affectifs ou psychologiques. Qu'ils étaient plus fous que fanatiques. Peut-être aussi que les enquêteurs ne pourront jamais trancher. Car entre la folie et le fanatisme religieux, la ligne est mince.

Les questions se bousculent et les réponses n'arrivent qu'au compte-gouttes. Jusqu'à quel point les attaques de Saint-Jean-sur-Richelieu et d'Ottawa peuvent-elles être reliées? Leurs auteurs se connaissaient-ils? Quel était le degré de planification des attentats? Si les terroristes n'ont agi pour le compte d'aucune organisation internationale, quelles voies (ou voix) ont-ils suivies?

Les enquêteurs devront aussi s'intéresser à la faiblesse manifeste des mesures de sécurité entourant la colline parlementaire avant l'attaque. Le niveau d'alerte avait été relevé de bas à moyen vendredi dernier en raison des menaces contre l'Occident proférées par des groupes extrémistes. Comment diable un individu armé d'une carabine a-t-il pu, dans ce contexte et 48 heures après les événements de Saint-Jean-sur-Richelieu, entrer aussi facilement à l'intérieur du parlement?

Il est pour le moins troublant qu'un gouvernement qui tient un discours aussi guerrier, qui a choisi de sortir le Canada de sa tradition de relative neutralité, qui se dit aussi conscient et préoccupé par la menace djihadiste et qui affirme à qui veut l'entendre que le pays n'est pas à l'abri du terrorisme ne se soit pas assuré avant mercredi de renforcer la sécurité autour de ses principaux symboles. Faire la guerre, c'est aussi protéger ses arrières. Reste seulement à souhaiter que le Canada ne sombre pas pour autant dans la dérive sécuritaire.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer