Des élections surréalistes

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Comme l'a exprimé le premier ministre Philippe Couillard, ce serait faire preuve d'un simplisme un peu désarmant de dire qu'on va uniquement se baser sur le taux de participation aux élections scolaires pour décider ce qu'on fait du réseau scolaire au Québec. Le raisonnement de la Coalition avenir Québec (CAQ), qui lie l'avenir des commissions scolaires au taux de participation aux élections du 2 novembre et qui demande à Québec de fixer un seuil, est en effet bancal.

Il est par ailleurs difficile de savoir que compte faire le gouvernement Couillard des commissions scolaires. Ce qui rend les élections du mois prochain quelque peu surréalistes. Comment espérer, dans le contexte actuel où les commissions scolaires sont présentées comme des structures incompétentes et coûteuses, que les électeurs seront plus nombreux à se pointer aux urnes? Pourquoi se déplaceraient-ils pour choisir des représentants à une instance qui risque de disparaître dans quelques mois? Pourquoi voter pour des élus scolaires si les députés de l'Assemblée nationale leur dictent par motion quel choix budgétaire ils peuvent ou non effectuer?

Ce printemps, en campagne électorale, le chef libéral s'opposait à la volonté de la CAQ de François Legault d'abolir les commissions scolaires. Le Parti libéral se présentait aussi comme le parti des régions. Depuis, on ne sait trop où logent M. Couillard et son ministre de l'Éducation, Yves Bolduc, et s'ils proposeront ou non un nouveau modèle.

La réforme annoncée dans le réseau de la santé et des services sociaux laisse planer un doute sur le désir du gouvernement de partager les centres de décisions avec les régions. Le ministre de la Santé accapare beaucoup de pouvoir. En sera-t-il de même en éducation primaire et secondaire et à l'éducation des adultes? Le ministre et ses fonctionnaires décideront-ils de Québec ce qui est bon ou non pour les élèves de tel quartier de Montréal, de Gatineau, de Saguenay, de Gaspé et de Laval?

Au début du mois, le ministre Bolduc n'a pas caché que le taux de participation obtenu le 2 novembre influencera ses réflexions. «À la fin, ça va devenir un critère pour le futur des commissions scolaires», a-t-il affirmé, tout en invitant les gens à se rendre voter.

Sur ce seul critère, les commissions scolaires sont condamnées d'avance. Le taux de participation aux élections scolaires a toujours été famélique (7,8 % au dernier scrutin de 2007) et un fort pourcentage de commissaires sont élus sans opposition. Notons cependant qu'il y a plus de conseillers municipaux élus sans opposition, et personne ne suggère d'éliminer la démocratie municipale ou des villes.

Il serait fort étonnant que le taux de participation atteigne cette année des records, et ce, même si les règles du jeu ont changé depuis 2007. Un faible taux de participation reflète bien sûr que quelque chose cloche. Mais est-ce suffisant pour rayer du paysage un palier intermédiaire entre le ministère de l'Éducation et l'école? Évitons les raccourcis.

On n'en parle pas, mais les commissions scolaires jouissent d'une protection constitutionnelle. Que dit le gouvernement libéral aux anglophones qui sont d'ailleurs plus nombreux que les francophones à participer aux élections scolaires? Vont-ils perdre ce lieu de représentation et de décision?

Il faut également se montrer réaliste sur les économies escomptées d'une restructuration. Les responsabilités des commissions scolaires devront être assumées par d'autres. Par qui et à quel prix? L'expérience révèle aussi que les fusions ne se traduisent pas forcément pas des économies.

«La qualité de l'enseignement, l'intérêt de l'élève et de l'enfant sont au premier plan de notre réflexion», a affirmé M. Couillard. Croisons les doigts pour que la recherche d'économies à court terme, l'envie de tout contrôler de Québec et les calculs partisans n'entachent pas sa réflexion.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer