Le pauvre Conservatoire

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) L'impasse reste entière au Conservatoire de musique et d'art dramatique du Québec, même si la ministre de la Culture a écarté la fermeture des établissements en région, et avec le départ du directeur général, Nicolas Desjardins, et du président du conseil d'administration, Jean-Pierre Bastien.

On n'en serait peut-être pas là si Mme David avait tout d'abord laissé en poste Monique Goyette, nommée en février à la présidence du conseil par l'ex-ministre péquiste Maka Kotto.

Si la ministre désigne une autre personne à la tête du conseil, ce sera le quatrième titulaire du poste en moins d'un an, après Francine Grégoire, Monique Goyette et M. Bastien. Ça commence à faire beaucoup. Devra-t-on encore procéder à une nouvelle radiographie pour imaginer un autre remède?

Le portrait qu'en avait brossé Monique Goyette, dans un rapport qu'elle a remis en quittant son poste, était pourtant limpide sur l'ensemble des facteurs qui ont contribué à ce gâchis financier.

La direction a une large part de responsabilité dans la détérioration, année après année, de la santé financière de l'établissement. Tout le déficit ne peut leur être imputé cependant, mais ils ont néanmoins dépensé au-delà de l'enveloppe qui leur avait été accordée. Le scénario de fermetures en région était d'autant plus imbuvable qu'il émanait de ces mêmes dirigeants.

M. Desjardins ne peut pas assumer tout le blâme pour autant, dans cette saga qui ne date pas d'hier. Le rapport de l'ex-présidente signale aussi «l'absence de collaboration du directeur général des opérations», Richard Chevalier, contrairement aux autres membres qui, eux, ont «collaboré entièrement».

La dernière chose qu'a faite Nicolas Desjardins, avant de démissionner, a d'ailleurs été d'abolir le poste de M. Chevalier, ce que recommandait justement Mme Goyette.

Mais les erreurs et l'insouciance n'étaient pas l'apanage que du Conservatoire. Le ministère de la Culture y a largement contribué. Ce même rapport montre l'ampleur des incohérences qui ont affligé ce dossier. Plus de 8 millions $, sur un déficit accumulé de 12 millions $ en date de juin dernier, sont dus au financement inadéquat des loyers, essentiellement celui de Montréal (à l'Université du Québec).

La question qu'il faut se poser est peut-être celle-ci : comment se fait-il que cette institution d'enseignement ne fasse pas partie du réseau de l'éducation ou de l'enseignement supérieur? Le recteur de l'Université du Québec en Outaouais, Jean Vaillancourt, l'a évoqué voilà un mois, suggérant une intégration des cinq conservatoires régionaux au réseau de l'UQ.

Monique Goyette ne soulève pas elle-même cette question, mais elle observe quand même que les coûts de loyers élevés à Montréal proviennent d'une construction qui devrait être assumée par le ministère de l'Enseignement supérieur. «Le gouvernement ne devrait pas payer plusieurs fois le financement de cet édifice», fait valoir son rapport.

La triste réalité du Conservatoire semble surtout être qu'il ne pèse pas lourd dans les priorités de l'État. On a déménagé celui de Montréal en catastrophe, en 2001, dans des locaux en si mauvais état qu'il y avait des refoulements d'égout. Le président du conseil alors, Normand Chouinard, avait démissionné en protestation, et les étudiants avaient tenu une manifestation pour attirer l'attention sur leur sort. En 2005 le même édifice était endommagé par un incendie, avant d'être enfin rénové.

La triste comédie à laquelle on assiste n'est que la continuité de cet état de fait. On aurait d'abord dû laisser Monique Goyette compléter le travail qui lui avait été confié et dont elle s'acquittait très bien. Aussi, on devra répondre à cette question : le ministère de la Culture est-il vraiment le mieux placé pour assurer l'avenir de cette institution?

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer