Le hijab de M. Péladeau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le temps passe vite quand même, surtout en politique. Vous souvenez-vous de la charte des valeurs? On dirait que ça fait une éternité, n'est-ce pas? Pourtant, il y a six mois à peine, le PQ misait presque son avenir sur ce projet.

L'ex-ministre Bernard Drainville était intarissable. La neutralité de l'État, disait-il, doit s'incarner jusque dans l'apparence de ses employés, et à tous les échelons, aussi modestes soient-ils. 

On se demande ce qu'il est advenu de cette préoccupation, étant donné le silence qui entoure - à de rares exceptions près - la candidature éventuelle de Pierre Karl Péladeau à la chefferie du parti. 

On était prêt à partir en croisade pour éviter qu'une éducatrice se présente au travail avec son hijab, mais on balaie discrètement sous le tapis le problème que pose la propriété du plus important groupe médiatique au Québec, par l'un des aspirants à la direction du parti.

Jean-François Lisée en a irrité plusieurs quand il a soulevé cette question en fin de semaine. Il est vrai que le parti a plus besoin de panser ses plaies que de s'entre-déchirer, mais comme la conférence visait justement à établir les règles du jeu pour cette course à la chefferie, il était justifié de soulever cette question, quitte à contredire ses propres déclarations antérieures.

En ce moment, comme député de l'opposition, M. Péladeau ne viole aucune règle d'éthique. L'obligation de se départir de ses actions ou de les placer dans une fiducie ne s'impose que pour les membres du gouvernement. Pierre Karl Péladeau a d'ailleurs indiqué qu'il placerait ses avoirs dans une fiducie sans droit de regard, mais seulement s'il accédait au conseil des ministres. Cela voudrait dire qu'il pourrait, en théorie, prendre les rênes du Parti québécois tout en contrôlant 75 % des actions avec droit de vote de Québecor Inc.

On est ici devant un cas pour lequel il existe peu de précédents, en ce qui concerne la propriété d'un empire médiatique. Les règles en place sont peut-être adéquates lorsqu'un député ou un ministre possède un portefeuille d'actions en bourse, dont un gestionnaire peut s'occuper de façon indépendante. Mais détenir le contrôle de Québecor, c'est beaucoup plus délicat. 

Comment offrir aux citoyens l'assurance qu'un mur d'étanchéité existe entre le groupe médiatique et l'un des deux principaux partis politiques québécois, si le chef de l'un et le propriétaire de l'autre sont la seule et même personne? 

Les sujets de frictions ne manqueront pas, dès qu'il sera question de relations de travail; de fiscalité; de la Caisse de dépôt, l'autre grand actionnaire de Québecor Média; de l'amphithéâtre de Québec; des déficits des fonds de pension.

En 1998, quand Paul Martin était ministre des Finances à Ottawa, il avait fait adopter la loi C-28, qui modifiait la fiscalité des entreprises exerçant dans le transport maritime international. Son impartialité a été mise en doute par l'opposition, puisqu'à l'époque, M. Martin possédait encore la Canada Steamship Line. Il a vendu l'entreprise à ses fils en mars 2003, pour éviter que cette question crée trop de remous pendant la course à la direction du Parti libéral du Canada, qu'il a remportée en décembre de la même année. 

Est-ce la voie à suivre pour M. Péladeau? Peut-on trouver des compromis, apporter des changements à la structure de propriété du groupe, céder une partie des actions avec droits de vote à un partenaire? À ce stade-ci, il revient au Parti québécois de répondre à cette question, puisqu'il s'agit de la crédibilité et de l'indépendance de son leadership, et de la perception qu'en aura l'électorat. 

La campagne s'annonce longue, on aura amplement l'occasion de revenir sur le sujet, mais une chose est sûre, le PQ ne pourra pas toujours faire l'économie de ce questionnement.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer