L'ivresse des hauteurs

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) L'absence de directives claires n'est pas en cause. La sénatrice Pamela Wallin a triché. Elle n'a pas commis de simples erreurs. Elle a commis de vraies fautes.

Est-ce de s'être trop mirée à la télévision? Est-ce l'ivresse des applaudissements qui l'accompagnaient dans ses déplacements? Toujours est-il que Pamela Wallin, ancienne star de la télé au Canada anglais, s'est vue comme une reine.

Et une reine peut bien adapter les règles à sa convenance, n'est-ce pas? Mme Wallin s'est fait rembourser des dépenses non liées à sa fonction.

Du haut d'un piédestal, c'est bien connu, le monde tourne autour de soi.

Lorsqu'on examine ce dossier, un autre cas vient à l'esprit. Celui de l'ex-lieutenante-gouverneure du Québec Lise Thibault. Elle aussi avait invoqué le flou des directives pour justifier des frais de dépenses injustifiables.

Il faut bien évidemment mettre en place des mécanismes de contrôle. Et un système de reddition de comptes digne de ce nom au Sénat canadien. Cela va de soi.

Mais le bon jugement aurait dû prévaloir chez une personne investie d'une fonction comme celle de Pamela Wallin. Avec la facture salée attachée au rapport d'investigation de Deloitte, cette affaire aura coûté très cher aux contribuables.

La reine aujourd'hui déchue a «arrondi» ses fins de mois. Elle a abusé des fonds publics. C'est bien la moindre des choses que la Gendarmerie royale du Canada soit appelée à examiner cette affaire.

À l'instar de Lise Thibault, Pamela Wallin a réussi à discréditer davantage encore une institution déjà pas mal amochée. Il faut le faire!

Y a-t-il d'autres sénateurs qui se croient intouchables? Patrick Brazeau est dans le collimateur de la justice pour avoir - sans toujours y avoir droit - demandé le remboursement de frais de voyage et de logement, et réclamé des exemptions en profitant de son statut d'Indien. Le cas du sénateur Mike Duffy est tout aussi scandaleux. La liste noire ne cesse de s'allonger.

Il est de bonne guerre pour les partis d'opposition fédéraux d'attribuer la responsabilité de ces abus au premier ministre conservateur Stephen Harper. C'est lui qui a nommé ces personnes au Sénat après tout.

Mais ne nous égarons pas sur le terrain des batailles politiciennes. Les vraies fautes ont été commises par les Pamela Wallin et compagnie. Ce sont eux qui ont triché. Leur responsabilité est personnelle et directe.

L'accumulation de ces affaires ne peut que nuire davantage au Sénat. De plus en plus de citoyens peuvent légitimement croire qu'il y a quelque chose de réellement pourri dans ce royaume.

C'est injuste pour les sénateurs qui s'acquittent consciencieusement de leurs tâches, mais la cour est pleine.

Indépendamment de ces affaires, le Sénat canadien est appelé à vivre un tremblement de terre d'ici les prochaines années. À périr ou, plus vraisemblablement, à se transformer profondément.

Le processus de changement est chaotique, mais il est irrémédiablement lancé. Souhaitons-le, à tout le moins.

Le gouvernement Harper a déposé un projet de loi pour réformer le Sénat. Il a demandé à la Cour suprême de lui dire s'il peut aller de l'avant sans l'aval des provinces. La classe politique québécoise conteste son argumentaire. Le gouvernement du Québec s'est tourné vers la Cour d'appel.

La réforme du Sénat est d'une absolue nécessité au Canada. Et pour bien d'autres raisons que les fautes graves de certains sénateurs. L'institution est désuète. Elle ne sert pas comme elle le devrait les intérêts des citoyens.

La réponse la plus sensée que devraient apporter les juges aux renvois d'Ottawa et de Québec est de dire que les provinces doivent avoir voix au chapitre. Le Sénat ne peut être soumis au seul bon vouloir de la Chambre des communes.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer