Cancer: des soins au bout de la 20

Partager

(Québec) Les libéraux se sont bien moqués de Pauline Marois qui a dû en 1999 envoyer des cancéreux se faire traiter à Plattsburgh et à Burlington. Mais ils n'ont pas retenu la leçon. La précarité dans laquelle se retrouvent les services en radiothérapie de l'Hôtel-Dieu de Québec montre que des carences en planification n'affectent pas seulement les péquistes.

Confronté au manque d'équipements et à la croissance constante de la demande de soins, le centre hospitalier de Québec a dû à la fin du mois de janvier présenter un plan de contingence pour son département de radio-oncologie. Dès ce printemps, il prévoit transférer une partie des patients de Québec et de l'Est-du-Québec (environ 600 sur 4000) vers d'autres centres en radiothérapie de la région de Montréal. Si la situation se corse, certains pourraient même devoir prendre la route des États-Unis au cours des prochaines années.

Il est désolant de voir qu'en 2013, le gouvernement québécois éprouve toujours autant de difficultés à répondre aux besoins des personnes atteintes de cancer. Ce n'est pourtant pas une maladie rare et imprévisible. Avec le vieillissement de la population, il est documenté et connu que cette clientèle augmentera de 3 % annuellement. La Direction de la lutte contre le cancer du ministère de la Santé et des Services sociaux évalue également que la moitié des personnes avec un diagnostic de cancer auront besoin de traitements de radiothérapie à un moment ou à un autre.

Est-ce trop demander que ministre et fonctionnaires du réseau de la santé fixent des priorités et organisent les services pour que ces malades n'aient pas à se taper des kilomètres de route et à payer de leur temps pour obtenir la radiothérapie qui leur permettra de limiter la progression du cancer et de survivre?

Après les déboires coûteux du gouvernement péquiste et de sa ministre de la Santé de l'époque, Pauline Marois, le Comité national de radio-oncologie avait recommandé au printemps 2000 d'implanter trois nouveaux centres de traitement du cancer d'ici 2008. Un à Lévis, un à l'hôpital Charles-LeMoyne sur la Rive-Sud de Montréal et un autre sur la couronne nord de Montréal.

La région de Montréal a obtenu les installations nécessaires pour que sa population soit soignée près de chez elle. Treize ans plus tard, Lévis et la région de Québec attendent toujours. Ça valait la peine d'avoir deux ministres de la Santé (Philippe Couillard et Yves Bolduc) dans notre cour!

Même si l'actuel ministre de la Santé, Réjean Hébert, arrive prochainement avec une bonne nouvelle pour Lévis dans son plan quinquennal d'immobilisations, des pirouettes devront néanmoins être effectuées pour parvenir à traiter les patients et fournir un milieu de travail sécuritaire aux employés.

Le ministre a beau s'être montré hier rassurant pour les cancéreux, leurs proches et le personnel, le plan de contingence préparé par le CHU indique clairement que la marge de manoeuvre est mince et que le bris d'un appareil pourrait causer de sérieux maux de tête dans l'organisation des services. Un nouveau centre ne verra pas le jour en claquant des doigts. Au moins six années sont nécessaires entre l'approbation du projet et l'entrée en fonction des équipements. Que de temps perdu depuis 13 ans.

Le gouvernement a eu amplement le temps et l'argent pour agir. Les libéraux ont ouvert d'autres chantiers durant cette période. Ils ont également fait des ajouts au panier de services, allant même jusqu'à rendre gratuite la fécondation in vitro même si le Collège des médecins et la Commission de l'éthique de la science et de la technologie estimaient que les priorités en santé étaient ailleurs.

Québec a par ailleurs laissé déraper la situation budgétaire du Centre universitaire de santé McGill et s'est peu préoccupé que l'argent versé pour les groupes de médecine familiale se concrétise en services améliorés pour les patients. Bref, les priorités et les fonds publics n'ont pas toujours été à la bonne place.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer