L'arroseur arrosé?

Partager

(Québec) Le mois de février sera long, très long pour le ministre Pierre Duchesne. Il lui faudra bûcher très fort pour éviter l'échec de son Sommet sur l'enseignement supérieur que menacent boycottage, grève, grogne des étudiants, des professeurs, des chercheurs, des recteurs et des directeurs de cégep. À moins que M. Duchesne et la première ministre Marois ne démontrent un talent exceptionnel de «motivateur» pour convaincre tout ce beau monde que tout ira mieux dans deux ans, le gouvernement risque d'être pris à son propre piège.

Le Parti québécois a misé gros sur le Sommet de l'enseignement supérieur. La promesse de sa tenue permettait d'apaiser la colère des étudiants opposés à la hausse des droits de scolarité et d'espérer leur vote le jour du scrutin. Le Sommet se voulait également une réflexion sur l'avenir de l'enseignement et de la recherche universitaire. Pacificateur et visionnaire. Bien joli tout ça. En théorie.

En pratique, l'équipe Marois a dû procéder rapidement à des coupes budgétaires - tout en réalisant sa promesse électorale d'abolir la hausse des droits de scolarité -, et son statut de gouvernement minoritaire lui laisse très peu de temps pour imprimer sa marque. Résultat : il a réussi en quelques mois à indisposer tout le monde avec ses choix douteux et son double discours. Le pacificateur a relancé la bisbille, et le visionnaire n'a finalement que des phrases creuses pour propulser ses troupes vers l'avenir.

La dernière rencontre préparatoire portant sur la recherche en donne une belle illustration. Dans son cahier thématique, le ministère soutient que «la création et le partage du savoir sont des atouts stratégiques pour la prospérité et la capacité d'innovation de notre société. Soutenir l'excellence de l'enseignement supérieur et de la recherche représente l'un des investissements les plus rentables pour l'avenir du Québec». Le ministère réitère aussi l'objectif de positionner le Québec parmi les plus grandes sociétés du savoir. Difficile d'y croire lorsque le gouvernement nie le sous-financement, coupe dans les budgets et que rien ne garantit une embellie.

Que la première ministre Marois dise que tout ça est temporaire ne suffira pas pour consoler ceux qui voient réduire leur budget, leur bourse de recherche et leur espoir. Il est d'ailleurs amusant sur ce point d'entendre le ministre Duchesne reprocher aux chercheurs d'utiliser des personnes malades et d'instrumentaliser leur détresse pour dénoncer les compressions de 10 millions $ dans le Fonds de recherche du Québec en santé.

On comprend que le ministre aimerait mieux voir les recteurs et les professeurs se plaindre publiquement que d'entendre une femme de 52 ans atteinte de cancer, Michèle, et une étudiante de 26 ans au doctorat en immunologie, Laila, expliquer concrètement ce que signifient pour elles des coupes de 10 millions $ (www.jesuismichele.com). Ces deux courts témoignages montrent la pertinence de l'enseignement supérieur et de la recherche pour la société à tous ceux qui ne voient dans les universités et les centres de recherche que des gens grassement payés et des «pelleteux de nuages».

La crise étudiante du printemps a divisé le Québec. Depuis, les manifestations dans les rues ont cessé, les cours ont repris, les casseroles ont été rangées. Le Sommet risque cependant de n'être qu'un grand «rebrassage» d'idées qui aboutira à des demi-mesures sur la qualité de l'enseignement, l'accessibilité et la participation aux études supérieures, la gouvernance, le financement des universités et la recherche. Moins vives, les divisions n'en demeurent pas moins. Le défi de M. Duchesne et de Mme Marois est de les estomper afin d'amener tous les acteurs à marcher dans le même sens et à avancer. Bonne chance.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer